Après une saison haletante, les playoffs NBA sont en ligne de mire. Zoom sur la conférence Ouest de la NBA avec un passage en revue des différentes équipes et de leurs projections pour le premier tour.

CONFERENCE OUEST

Infographie Sporty

(1) Golden State Warriors – Portland Trailbrazers (8)

Après une année dernière quasi-parfaite, les Warriors avaient à coeur cette saison d’aller conquérir le titre de champion NBA. Avec Kevin Durant en renfort de choix, la franchise s’est donnée les moyens de ses ambitions.
La saison 2016-2017 s’est déroulée comme la précédente, 67-15 au final et des statistiques hallucinantes sur l’ensemble de la saison, meilleure équipe au pourcentage de tirs réussis et 3 joueurs à plus de 22 points par match (Curry / Durant / Thompson). La meilleur équipe au ratio victoire/défaite pour une troisième année consécutive n’a qu’une seule idée en tête, ramener le trophée à l’Oracle Arena. Mais les playoffs sont bien différents et l’intensité des matchs est cruciale pour le bon déroulement de la franchise de Steve Kerr qui aura à coeur de ne pas revivre le cauchemar de la Finale face à Cleveland la saison dernière (GS menait 3-1).

De son côté, Portland est une équipe en pleine rédemption qui arrive dans ces playoffs. Après un début de saison catastrophique compte tenu du roster (23-33 avant le All-Star Break), les Blazers se reprennent en mars et vont chercher leur place en playoffs dans les dernières journées de la saison régulière.
Portland compte sur la paire Lilliard / McCollum pour les porter plus loin. Avec l’arrivée de Nurkic qui fut un bol d’air frais dans l’Oregon, Lilliard aura quelque chose à prouver dans ce premier tour des playoffs. L’art de l’utilisation du Pick&Roll a permis aux Blazers d’être l’équipe la plus efficace de la ligue dans cette exercice. Bien que n’attendant pas grand chose des Playoffs, la franchise n’aura rien à perdre et jouera sans pression son basket.

SERIE : GSW 4 – 0 POR

Golden State aura comme mission de perdre le moins de temps dans ce match-up pour avoir le repos nécessaire à ces stars. Vainqueur 4-0 lors de la saison régulière et très adroit, notamment à trois points, lors de ces matchs, les Warriors devraient s’imposer sans subir de revers lors du premier tour. Avec un Lilliard à son meilleur niveau et un Nurkic performant, Portland pourra par moment inquiéter les Warriors mais sans triompher.


(2) San Antonio Spurs – Memphis Grizzlies (7)

Malgré un effectif vieillissant, San Antonio est bel et bien toujours en course et vient réaliser une nouvelle saison à plus de 60 victoires. Les Texans ont pu, cette année, compter sur un Kawhi Leonard performant ou encore un LaMarcus Aldridge décisif mais surtout sur une défense de fer (1ère défense de la ligue : 100.9PPG).
Après un départ tonitruant, le poids des âges s’est fait ressentir et les derniers matchs furent plus poussifs. Le coaching du maitre Gregg Popovich en fin de saison a fait de San Antonio la deuxième meilleur équipe à l’Ouest et lui ouvre une belle route pour les playoffs.

Du côté de Memphis, la franchise du head coach rookie David Fizdale a réussi une saison juste et pleine d’espoir pour la suite. Jonglant entre les blessures, les Grizzlies n’ont fait que s’adapter tout au long de la saison et ont fonctionné en série. Parfois tranchants et redoutables, parfois brouillons et maladroits, Memphis devra redoubler d’efforts pour venir atteindre le deuxième tour des playoffs.
Plus gros contrat de l’histoire de la ligue, Mike Conley a réalisé une saison assez loin de son salaire faramineux et devra justifier ce que l’on attend de lui lors de ces playoffs. La franchise devra encore faire tourner son effectif avec la blessure de Chandler Parsons et la déchirure au mollet récente de Tony Allen.

SERIE : SAS 4 – 2 MEM

L’expérience devrait être mise à l’honneur lors de ce premier tour, des deux côtés des vétérans encore en pleine possessions de leurs moyens. Le premier duel de l’histoire entre les frères Gasol en playoffs devrait faire des étincelles. Avec les blessures de Memphis, San Antonio devrait dérouler avec un Kawhi Leonard de gala mais attention à ne pas se relâcher face à une franchise qui peut prendre feu à tout moment.


(3) Houston Rockets – Oklahoma City Thunder (6)

Mike D’Antoni fraichement arrivé dans la franchise et Dwight Howard parti, c’est une nouvelle équipe des Rockets qui se présente cette saison. Un joueur a largement dominé cette saison au sein de cette effectif, ci-nommé, James Harden. Le barbu des Rockets a encore fait parler la poudre cette année, véritable machine à scorer, il a permis à son équipe d’obtenir une bonne place au sein de la Conférence Ouest. Grace notamment à un excellent mois de décembre.
La franchise a notamment brillé cette saison derrière la ligne des trois points. Première équipe pour le nombre de trois points marqués. Cette donnée sera la vraie clef pour les Rockets dans ses playoffs. La deuxième meilleure attaque de la ligue devra trouver un rythme pour atteindre, pourquoi pas, une finale de conférence.

Il est facile de ne résumer la saison des Thunders qu’à un seul joueur, tant Russel Westbrook a dominé de la tête et des épaules les stats cette saison. Et les statistiques sont hallucinantes : 31,8 PPG, 10,6RPG, 10,4APG. Une saison en triple-double et un record à la clef. 42 triples-doubles sur l’ensemble de la saison et le record de Robertson qui tombe.
Malgré la performance historique de Mr Triple Double, la saison des Thunders fut marqué par l’inconstance notamment dans la circulation du ballon. Pour les playoffs, l’effectif de Bill Donovan devra briller sous le cercle autant défensivement que offensivement.

SERIE : HOU 4 – 2 OKC

Plus qu’un match de playoffs, c’est le match entre les deux meilleurs joueurs cette saison, un duel fratricide entre Harden et Westbrook qui devrait nous tenir en haleine pendant la série. Westbrook devra porter son équipe si celle-ci veut pouvoir s’imposer et voir plus loin que le premier tour de playoffs. Houston devra trouver le moyen de museler Westbrook et de s’assurer un bon pourcentage à trois points.


(4) Los Angeles Clippers – Utah Jazz (5)

Un bon début de saison pour Los Angeles puis la franchise a enchainé le bon et le moins bon.  Les vétérans de Los Angeles se sont donné le droit d’accéder aux playoffs sans grandes difficultés. La quatrième meilleure attaque de la ligue en terme d’efficacité a clairement dominé dans la peinture avec ses deux tours de garde que sont DeAndre Jordan et Blake Griffin.
Malgré une moyenne d’âge d’environ 30 ans, l’effectif des Clippers reste performant et ses titulaires font parti des plus utilisés de la ligue. De quoi donner un élan considérable en manière d’expérience à l’arrivée des playoffs.

Une équipe de jeune qui ne cesse de s’étoffer à travers les années. Une saison en dents de scie pour une équipe qui a semblé parfois rechercher son rythme. Les Jazz ont pu compter sur plusieurs explosions de joueur tout au long de la saison pour se qualifier facilement à la 5ème place de la Conférence Ouest.
Notre franche Rudy Gobert est bien placé à la course pour être le meilleur défenseur de la ligue. Du côté de l’attaque, c’est Gordon Heyward qui porte cette équipe et qui devra en playoffs montrer plus de constance dans son jeu. Les Jazz peuvent également compter sur un banc d’expérience et de qualité.

SERIE : LAC 4 – 3 UTA

Un match-up, avec deux franchises qui n’ont que peu d’atomes crochus, où l’intensité devrait être au rendez-vous. La clef de ce tour de playoffs se fera sans doute dans le match entre les deux meilleurs défenseurs de la ligue Jordan et Gobert. L’expérience devrait être importante également et l’inexpérience des Jazz en playoffs sera probable préjudiciable à la franchise Salt Lake City.