Après une saison haletante, les playoffs NBA sont en ligne de mire. Zoom sur la conférence Est de la NBA avec un passage en revue des différentes équipes et de leurs projections pour le premier tour.

CONFERENCE EST

Infographie Sporty

(1) Boston Celtics – Chicago Bulls (8)

Le retour des maillots verts à la tête de la conférence Est. Cette saison, Boston a bataillé avec Cleveland mais au sprint final, les Celtics l’emporte d’une tête face à la franchise de James. Constant sur le terrain, Boston a pu compter sur un Isaiah Thomas en feu tout au long de l’année. Le meneur titulaire de 1m75 termine avec plus de 28 points et 6 passes par match sur la saison régulière.
Fort offensivement, les Celtics ont pu compter également sur une défense bien en place cette saison même si la régularité de celle-ci peut parfois porter à confusion. En récupérant l’avantage du terrain à l’Est, Boston pourra surement espérer atteindre une finale de conférence s’ils arrivent à enlever un peu de pression sur les épaules de Isaiah Thomas.

Autre sprint, autre résultat, les Chicago Bulls décrochent la dernière place qualificative pour les playoffs 2017. Le jeu de la franchise de Fred Hoiberg s’est basé sur la défense. Autorisant 102.2 points par 100 possessions adverses après le All Star Game, les Bulls sont allés chercher cette huitième place au dépend du Heat de Miami.
L’experience aura la main mise sur cette équipe, avec Rondo, Butler, Wade, Gibson et Lopez, les Bulls ont la capacité d’avoir la main mise sur les gros matchs. Cette saison, ils obtiennent un résultat de 12 victoires pour 9 défaites contre les huit meilleurs équipes de la ligue.

SERIE : BOS 4 – 2 CHI

Le retour de Rajon Rondo en playoffs à Boston sera un événement dans le match et devrait le pousser à faire mieux qu’en saison régulière. Les Bulls devront faire attention à ce que Isaiah Thomas ne prennent pas feu sinon ils auront du mal à contenir le véloce meneur. Un premier tour compliqué pour Boston face à Chicago qui finit en trombe. Un beau duel en perspective.


(2) Cleveland Cavaliers – Indiana Pacers (7)

Une chose est sure les Cleveland Cavaliers qui se présentent aux playoffs ne sont pas les mêmes que ceux du début de saison. La franchise de l’Ohio est passée à côté de sa fin de saison. Laissant la place de numéro 1 de la conférence Est à des Celtics qui n’en demandaient pas tant.
Dominant en attaque, les Cavaliers se placent à la 3ème position de la ligue en terme d’efficacité offensive. Le Big Three de Cleveland sera aussi à l’honneur dans ces playoffs, entre un ultra-dominant Lebron James et un Kyrie Irving qui semble trouver son rythme offensivement, notamment à trois points, Kevin Love enchaine le bon et le moins bon mais reste essentiel au bon déroulement offensif du jeu de Cleveland.

Bien que terminant avec un ratio positif de victoires / défaites, les Indiana Pacers ont encaissé plus de points qu’ils n’en ont marqué. Malgré cela, la défense des hommes de Nate Mc Millan a nettement progressé par rapport à la saison dernière.
L’effectif des Pacers s’est également amélioré significativement cette saison. L’arrivée de Al Jefferson en remplaçant de Myles Turner, la signature de Jeff Teague et surtout l’arrivée providentielle de Lance Stephenson qui a fait chaviré les supporters de Indianapolis. Le protégé de Larry Bird permet à Paul George de souffler offensivement mais surtout de faire le spectacle.

SERIE : CLE 4 – 0 IND

Probablement le premier tour le plus déséquilibré de la ligue tant les Cavaliers semblent au dessus des Pacers sur le papier. Cependant Cleveland a, ces derniers matchs, montré des signes de lassitude. Contre une franchise qui lui réussi particulièrement, Lebron James devrait porter son équipe jusqu’au second tour sans trop de problèmes. Le match-up James / Paul George devrait être très intéressant à regarder.


(3) Toronto Raptors – Milwaukee Bucks (6)

Une bonne saison pour des Raptors qui finissent au même ratio que les Cleveland Cavaliers, une nouvelle année à plus de 50 victoires et une accession en playoffs facilement. Une saison réussi synonyme d’un potentiel chalengeur à l’Est face à Cleveland et Boston.
L’équipe s’est axée autour d’un Demare Derozan de gala, auteur de sa meilleure saison depuis son arrivée dans la ligue. Bien que freiné par une blessure au poignet, Kyle Lowry a prouvé dés son retour qu’on pourrait compter sur lui en fin de saison. Fort offensivement, en place défensivement, les Raptors peuvent être la franchise à surveiller durant ses playoffs.

Une franchise qui revient de loin après plusieurs saison en dents de scie. La formation de Jason Kidd a rendu une copie de haut niveau quant tenu des problèmes de blessures auxquels ils ont du faire face durant ces 82 matchs. Milwaukee est la troisième meilleur progression générale dans la ligue par rapport à la saison dernière.
Jabari Parker, blessé à nouveau, c’est Giannis Antetokounmpo qui porte cette saison les Bucks par son envie et sa dimension athlétique. L’arrivée en tant que titulaire de Khris Middleton a permis aux Bucks d’avoir un ration de 17 victoires pour 6 défaites. Une bonne gestion de l’effectif permettra surement à Milwaukee d’être compétitif durant ces playoffs.

SERIE : TOR 4 – 2 MIL

Un premier tour très serré pour les deux franchises. D’un côté la dimension athlétique et physique de Milwaukee devrait faire parler la poudre. Mais Toronto a des joueurs lui permettant de contenir les assauts et l’explosivité notamment de Giannis Antetokounmpo. La paire Kyle Lowry /  Demare Derozan porteront sur leurs épaules une équipe qui attend ces playoffs depuis le début de la saison.


(4) Washington Wizards – Atlanta Hawks (5)

L’année 2017 semble être l’année du renouveau des Wizards après un début de saison quelque peu compliqué pour les hommes de Scott Brooks. 33-17 après le 1er Janvier et une victoire de division à la clef pour les Wizards.
John Wall a été hallucinant cette saison, présent des deux cotés du terrain, le meneur a été l’un des principaux acteurs de la réussite de Washington cette saison. La raquette des Wizards fut aussi importante avec Martin Gortat en tête de file. Le scooteur qu’est Bradley Beal a permis également à la franchise d’être classée 9ème dans le classement des meilleurs équipes offensives de la ligue.

Al Horfrod parti à Boston, Atlanta choisit de remplacé le pivot titulaire par l’expérimenté Dwight Howard. Le coach Budenholzer a du trouver rapidement une alchimie dans l’ensemble de son effectif. A l’image de Millsap et Schroder, Atlanta fonctionne en série. Une suite de défaite fin mars fait réagir l’équipe qui ira accrocher la cinquième place de la conférence.
L’une des meilleurs défense de la ligue a du également faire face à l’absence d’un arrière de haut niveau. L’arrivée de Ilyasova a permis cependant de gagner en stabilité dans la raquette et de permettre à Tim Hardaway Jr d’éclore sur le plan de l’attaque.

SERIE : WAS 3 – 4 ATL

Un tour compliqué pour les deux formations. Les Falcons ont parfois déçu cette saison, le manque d’un véritable poste 2/3 s’est fait ressentir. Tim Hardaway Jr bien que montant en puissance tout au long de la saison aura besoin d’un bon Paul Millsap pour l’assister du coté de l’attaque. Les Wizards compteront sur John Wall, le joueur le plus rapide de la ligue, pour tenir le choc sur le plan de l’attaque. Attention à la défense qui sera cruciale de part et d’autre.