Le Match :

Cleveland a une nouvelle fois fonctionné comme un gros diesel. Extrêmement performant sur le plan de l’attaque, les Cavs se sont parfois fait peur mais s’assure une deuxième victoire en playoffs.

Un match parti sur des bases hallucinantes. Cleveland met, cependant, quelques minutes avant de trouver son rythme, un rythme offensif qui accompagnera les joueurs pendant la totalité de la rencontre. Un premier quart-temps sous haute intensité qui se termine à 32-29 pour Cleveland.

Malgré un Paul George très bien parti : 10 points en 7 min, Indiana voit les Cavaliers remettre un coup d’accélérateur dans le deuxième et le troisième quart-temps. Cleveland ne laisse plus rien aux Pacers, la défense est dépassée par les assauts répétés de la bande à un LeBron James de gala qui semble inarrêtable (25 points, 10 rebonds, 7 passes mais 8 balles perdues). L’attaque de Cleveland tourne bien et quand l’un des joueurs perd un peu son rythme, c’est un autre qui le trouve. Kevin Love explose littéralement en fin de troisième quart-temps (27 points, 11 rebonds et 3 passes).

Mais Cleveland ne serait pas Cleveland sans sa capacité à se faire peur en fin de rencontre sans raison apparente. A 6 minutes du terme, les Cavaliers ne rentrent plus rien et Indiana en profite pour venir les titiller. Malgré ce passage à vide, ils réussissent à conclure un match qu’ils ont mené de bout en bout.

© Reuters
Le Joueur :

Plus qu’une performance individuelle, le Big Three de Cleveland a été impressionnant sur la totalité de la rencontre. Kevin Love, Kyrie Irving et LeBron James ont assurés une belle victoire pour leur franchise en playoffs. Les stats cumulées parlent d’elles-mêmes : 89 points, 23 rebonds, 12 passes pour ces trois joueurs.  De bonne augure pour la suite de la série.


Le Match :

Les Spurs n’ont rien laissé aux Grizzlies ce soir. La franchise de Memphis aura mené pendant 25 secondes pendant ce match. Malgré un changement de physionomie de la rencontre en deuxième mi-temps, San Antonio est à 2-0. Le prochain match à Memphis pourrait être bien différent.

Le premier quart-temps est relativement tranquille pour des Spurs bien emmené par Tony Parker et Pau Gasol. San Antonio déroule et Memphis n’arrive pas à se mettre dans le match. Les Texans poussent et comptent rapidement 13 points d’avance, puis 20, pour monter enfin jusqu’à 26 unités. Dépassés dans l’ensemble des secteurs du jeu et notamment sur l’agressivité, Memphis tente de réagir en fin de deuxième quart-temps grâce à Mike Conley (24 points, 8 passes).

Les Grizzs vont alors refermer leur défense, mieux que ça, ils empêchent toutes pénétrations dans la raquette. Le retour de la mi-temps fait émerger une rencontre bien différente, les Spurs voient Memphis revenir petit à petit et n’arrivent pas à réagir et l’écart se réduit jusqu’à 4 points. Très brouillon, les hommes de Pop’ ne marquent que 40 points en deuxième partie de match.

Ils vont alors s’appuyer sur leur meilleur joueur depuis quelques temps. Kawhi Leonard est un grand artisan de la victoire de son équipe ce soir. 37 points et un excellent 19 sur 19 sur la ligne de lancer franc permettent aux Spurs de remettre un pied à l’étrier et d’éperonner une dernière fois Memphis qui forcera ses shoots en fin de match. Une défaite qui peut créer de l’espoir chez les Grizzlies pour la suite de la série et pour le retour dans leur salle du FedEx Forum.

© Reuters
Le Joueur :

Il a été le métronome de l’attaque de San Antonio ce soir. Précis et incisif, Kawhi Leonard permet aux Spurs de s’imposer dans un rencontre qui aurait pu tourner au vinaigre. 37 points, 11 rebonds et 100% aux lancers francs (19) font de lui un vrai leader pour ces playoffs.

Programme de la nuit : 
Toronto – Milwaukee (0-1) / 01:00
Boston – Chicago (0-1) / 02:30
Los Angeles C – Utah (0-1) / 04:30