Le Match :

Largement dominé lors du dernier match, Toronto a pour obligation de réussir à remporter cette victoire pour ne pas voir Milwaukee prendre le large dans la série.

Cette rencontre est marquée par l’imprécision des deux équipes. Les erreurs dans le jeu et le nombre important de pertes de balles font de ce match 4 un brouillon de basket. Dans la première mi-temps, les deux équipes se contiennent défensivement mais malgré l’envie de produire du jeu la réussite et l’efficacité ne sont pas là. Seul Antetokounmpo et Derozan semblent tenir leurs équipes respectives, ce dernier est particulièrement performant avec 21 points marqués à 8/12 en première mi-temps (après un 0/8 au match 3).

Malgré une réussite légèrement plus importante dans la fin du second quart-temps, les deux équipe se quittent à la pause sur le score parfait de 41-41 mais le jeu présenté fut très triste pour le niveau d’un match de playoffs. 2/10 à trois points pour Milwaukee et un Serbe Ibaka qui bouffe la feuille de match (10 points, 8 rebonds, 4 sur 16 au tir) sont des symboles de l’inefficacité des attaques ce soir.

Sous l’impulsion de Kyle Lowry (18 points) et de l’éternel Demare Derozan, les Raptors accélèrent et prennent le large sur des Bucks qui ne trouve pas le rythme pour pouvoir rivaliser, même leur star Antetokounmpo n’est pas dans son match et enchaîne les erreurs (14 points, 6 rebonds, 6 sur 19 au tir). 20 pertes de balles pour Milwaukee aide également Toronto à asseoir son jeu sur ce match dans la deuxième période. Ils terminent le troisième quart-temps avec un avantage de 8 points.

Mais le rythme imposé par Toronto n’avantage pas des Bucks qui perdent totalement pied et laisse filer des points faciles et des shoots ouverts. Malgré l’inefficacité criante dans les tirs (41% pour Toronto, 37% pour Milwaukee), le match se termine sur un faible  87 à 76. Mais cette victoire est très importante pour Toronto qui se relance dans la série mais qui surtout reprend l’avantage du terrain en vue du match 5 lundi.

© NBA
Le Joueur :

Difficile de trouver meilleur réaction d’un match à l’autre. Il y a deux jours, Demare Derozan produit surement l’un de ses pires matchs de sa carrière. Il remet les pendules à l’heure dans le match 4 et emmène les Raptors pour remporter une deuxième victoire dans la série face à Milwaukee : 33 points, 9 rebonds, 5 passes, 4 interceptions pour l’ailier de Toronto.


Le Match :

Après un deuxième match qui avait tourné court à l’avantage des Wizards dans le quatrième quart-temps, Atlanta avait à coeur de se remettre en selle dans sa salle de la Philips Arena. Cependant depuis le début de leurs histoires, les Hawks ne sont jamais allé gagner une série en playoffs après avoir été mené 2-0 (0-18).

L’air de la Georgie semble faire du bien aux locaux, ils commencent le match par un cinglant 19 – 4 en cinq minutes de jeu. Précis dans leurs tirs, ils peuvent compter également sur un jeu en transition de qualité. Washington ne rentre pas du tout dans son match défensivement et subit les assaults répétés d’Atlanta. Ils sont également à la peine offensivement, peu de réussite au tir et dominé au rebond. Atlanta conclue le premier acte par un 38-20 à plus de 65 % de réussite au tir.

Atlanta, accompagné par un Paul Millsap (15 points,  9 rebonds à la mi-temps) ultra dominateur, continue son bonhomme de chemin en deuxième quart-temps. Malgré des shoots qui commencent à rentrer des deux cotés, l’avantage pour les Hawks est toujours présent. John Wall (21 points à la mi-temps) est le seul joueur qui permet à Washington de ne pas sombrer dans cette première mi-temps. Il se livre un duel de scoring sans relâche avec Schroder (20 points, 5 passes à la mi-temps) son vis à vis direct en tant que meneur.

John Wall (29 points, 7 passes) sonne la révolte des Wizards au retour des vestiaires et permet à son équipe de revenir à 13 points. Atlanta s’en remet alors à sa star Paul Millsap pour reprendre l’avantage dans la partie et malgré la réaction de Washington, Atlanta possède toujours 23 points d’avance à la fin de ce quart-temps.

Le contrôle du ballon a été déterminant dans cette rencontre, Atlanta termine avec 23 passes décisives et 11 turnovers contre 16 et 15 pour Washington. Malgré un nouveau sursaut d’orgueil dans le début du quatrième quart-temps (12-3 WAS), la paire Schroder (27 points, 9 rebonds) et Millsap (29 points, 14 rebonds, 5 passes) permet à Atlanta de rependre le contrôle du ballon et du leadership.

Ce match a été symbolisé par des Hawks dominateur et appliqué face à une équipe qui a sombré défensivement. John Wall était bien trop seul ce soir pour porter la rencontre sur ces épaules. Avec cette qualité de jeu, Atlanta se relance dans la série et peut maintenant espérer de meilleurs choses en playoffs.

© Reuters
Le Joueur :

Paul Millsap était partout ce soir. En défense ou en attaque, l’ailier fort des Hawks a réalisé une performance majuscule dans cette rencontre. Il est celui qui a pu relancer Atlanta dans ses mauvais moments et qui assure une première victoire à sa franchise en playoffs cette saison. A noter la belle performance de Schroder qui a été en feu ce soir.


Le Match :

Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas entre Memphis et San Antonio en playoffs. Après avoir été dominé lors du dernier match, les Spurs se doivent de réagir dans cette série s’ils ne veulent voir revenir Memphis à leur hauteur.

Les Spurs débutent bien la rencontre, très bien même. Ils comptent une dizaine de point d’avance rapidement dans la rencontre bien emmené par Kawhi Leonard (9 points). Mais Memphis possède dans ses rangs un joueur qui va être tout simplement resplendissant dans ce match. Mike Conley permet à Memphis de se donner un sacré élan et de revenir rapidement sur San Antonio. Le meneur est intenable et semble très facile aujourd’hui, 9 points pour lui dans le premier quart-temps.

Le deuxième quart-temps est à l’image du premier, Memphis est porté par l’impact de Mike Conley. San Antonio est accrocheuse mais a du mal a contenir le meneur des Grizzlies. Le shoot au buzzer de Marc Gasol (16 points, 12 rebonds) permet à Memphis de prendre 4 point d’avance à la mi-temps. Les shoots de dernière seconde seront fait courant dans ce match.

Le retour des vestiaires est une nouvelle fois semblable dans le jeu aux précédents. Mike Conley, Mike Conley et Mike Conley. Même la belle performance de Tony Parker (22 points, 4 rebonds, 5 passes), revigoré après son match 3, ne semble pas freiner la progression des Grizzlies.

Jusqu’au réveil de Kawhi Leonard, l’ailier des Spurs est présent et record même. 43 points, 8 rebonds, 6 interceptions pour lui dans ce match. Il permet même à San Antonio de reprendre le leadership à quelques minutes du terme. Mais c’était sans compter sur, vous l’avez deviné, Mike Conley qui permet à Memphis d’accrocher la prolongation à 4 secondes du terme.

Celle-ci sera, comme l’ensemble de la rencontre, très accrochée. Les équipes se rendent coup pour coup. A tel point qu’elles sont dans la dernière possession de la rencontre à égalité. On semble se diriger vers une deuxième période de prolongation, quand Marc Gasol, complètement en déséquilibre, tir depuis la ligne de lancer franc et voit ton shoot rentrer dans l’arceau des Spurs. Plus que 0,7 secondes à jouer, Memphis égalise dans la série avec San Antonio.

© AFP
Le Joueur :

Une performance de MVP, pour un joueur qui était depuis le début de la série en maladresse avec son jeu. Mike Conley permet à Memphis de gagner. Il termine avec des statistiques à la hauteur de sa prestation : 35 points, 9 rebonds et 8 passes. S’il continue a être aussi actif dans ses playoffs, San Antonio a du souci à se faire pour les prochains matchs.


Le Match :

Mené 2-0 dans la série, Portland doit faire mieux et mettre en place son jeu pour pouvoir espérer revenir sur des Warriors qui sont décidément difficile à inquiéter dans ce début de série.

Les Trailblazers peuvent peut-être miser sur le contexte difficile dans lequel sont les Warriors actuellement. Kevin Durant blessé, ils devront faire également sans leur coach Steve Kerr pour ce match et surement pour la fin de la série pour cause de problèmes de santé.

La première mi-temps est très disputé, mais elle tourne rapidement à l’avantage de Portland. La franchise de l’Oregon assure dans un match marqué par la faible réussite de leurs adversaires. Bien emmené par leurs leaders comme Lilliard (31 points, 7 rebonds) ou Mc Collum (32 points, 6 rebonds), les Trailblazers se permettent même d’aller chercher une avance de 17 points dans le troisième quart-temps sur des Warriors qui ne semblent pas trouver de solution, pour le moment.

Un joueur va se réveiller offensivement. Klay Thompson réussi 14 de ses 24 points dans le troisième quart-temps et permet à Golden State de réaliser magnifique 19 – 1 en quelques minutes pour reprendre l’avantage sur des locaux qui n’en croient pas leurs yeux. Le premier de conférence a réagit. Tard, certes, mais est maintenant présent dans ce match. Ils retrouvent leur adresse légendaire et commence à scorer.

Discret jusque là, Steph Curry (34 points, 8 passes) va prendre la suite de son « Splash Brother » pour porter l’attaque de Golden State. Son équipe pousse et prend une avance que Portland ne pourra plus combler. Les Warriors ont réussi à combler un écart de 17 points en 4 minutes. Ils ont également obtenu une belle victoire au forceps et compter désormais 3 victoires d’avance sur Portland.

Malgré une excellente rencontre, les Trailblazers pourront émettre des regrets d’avoir laissé passer cette belle opportunité de se relancer dans la série. Mais le jeu produit fera surement nourrir un espoir plus grand d’aller accrocher le quatrième match pour éviter le swipe.

© Reuters
Le Joueur :

Sur le plan statistique, Steph Curry,  le MVP des deux dernières saisons est surement le joueur dominant de cette rencontre du côté de Golden State. Mais c’est Klay Thompson qui a réussi à relancer son équipe et permettre aux Warriors de revenir sur Portland pour aller chercher la victoire. 24 points pour lui au final.

Programme de la nuit : 
Indiana  – Cleveland (0-3) / 19:00
Oklahoma – Houston  (1-2) / 21:30
Chicago – Boston (2-1) / 00:30
Utah – LA Clippers (1-2) / 03:00