Le Match :

Dans la salle des Milwaukee Bucks, Toronto se déplace en possible vainqueur de premier tour des playoffs. Les deux derniers matchs ont été le symbole de la montée en puissance de la franchise canadienne après avoir été surprise par la fougue et l’expansivité des joueurs des Bucks.

C’est d’ailleurs Antetokounmpo,  joueur phare de la franchise du Wisconsin et véritable symbole du jeu détonnant instauré par Jason Kidd, qui lance parfaitement la rencontre pour les locaux. Décisif sous le cercle, il permet aux Bucks de prendre rapidement une courte avance sur Toronto dans le premier quart-temps.

Bien accompagné par un Demare Derozan de gala, les visiteurs vont réagir, grappiller leur retard et reprendre l’avantage sur Milwaukee. Les Raptors vont même compter 13 points d’avance sur les Bucks à la mi-temps après un cinglant 23-14 dans le second quart-temps.

L’avantage, au retour des vestiaires, ne cessera de grandir, jusqu’à compter 25 points de plus que leurs adversaires qui semblent être rester aux vestiaires. Mais c’était sans compter sur la force de réaction d’un homme comme Antetokounmpo (34 points, 9 rebonds) qui permet à Milwaukee de remettre un pied à l’étrier. Ils vont alors produire un basket de qualité, tant offensivement que défensivement, les locaux sont présent et vont reprendre du terrain sur des Raptors qui ont du célébrer trop vite car ils encaissent une série de 34-7 en deuxième mi-temps.

Milwaukee repasse devant mais les paniers de l’éternel Derozan et de Patterson permettent à Toronto de reprendre l’avantage pour ne jamais plus le laisser filer. Le panier de Antetokounmpo à la fin du match permet à Milwaukee de revenir à 1 point mais les Raptors ne craqueront pas et filent vers la demi-finale de conférence.

Les Raptors iront donc rencontrer les Cleveland Cavaliers. Une série qui sera bien compliquée pour eux s’ils ne réussissent pas à se montrer plus constant sur l’ensemble d’un match de basket. Mais un excès de confiance de Cleveland peut-il jouer en la faveur de Toronto qui espère créer la surprise et pouvoir accéder à une Finale de Conférence?

© AP Photo/Morry Gash
Le Joueur :

C’est lui qui a permis à son équipe de s’imposer ce soir. Demare Derozan (32 points, 5 interceptions) fut percutant ce soir et a su être présent lors des moments importants de la rencontre. Bien qu’ayant une nouvelle fois gâché un bel avantage, l’équipe de Toronto a pu avoir dans ses rangs un Demare Derozan pour conclure une rencontre et un premier tour de playoffs.


Le Match :

Sur son parquet, Memphis se doit de réagir après la défaite du dernier match pour ne pas sombrer et être éliminer au premier tour. Son invincibilité sur son terrain en playoffs semble dessiner un nouveau match accroché mais San Antonio a de l’expérience dans ses rangs pour conclure ce genre de match piège.

Un joueur va être resplendissant dans ce premier quart-temps, le vétéran Tony Parker est en marche pour les Spurs (6/6 en début de match). Bien suppléé par Kawhi Leonard, TP permet à sa franchise de prendre de l’avance sur Memphis. Les Grizzlies résistent mais se semble pas en mesure de rivaliser défensivement avec l’attaque de San Antonio.

L’écart n’est jamais important dans ce match, et les locaux vont réagir. Sous l’impulsion de Mike Conley (26 points, 5 passes) et de sa bande, les Grizzlies vont reprendre le dessus sur leurs adversaires et vont même prendre l’avantage en fin de mi-temps pour compter jusqu’à 5 points d’avance.

Le retour des vestiaires confirme l’impression laissée par Memphis en fin de deuxième quart-temps. Ils retrouvent leur basket et se permettent de prendre une dizaine de points d’avance. Mais l’expérience des playoffs parlent et les joueurs de Gregg Popovich ne s’inquiètent pas de voir les Grizzlies prendre une petite longueur sur eux. C’est une nouvelle fois Tony Parker qui ramène les Spurs dans le troisième quart-temps.

Un quatrième quart-temps accroché voit Memphis toujours à la mène mais l’équipe montre des signes de fébrilité. San Antonio, elle, est en feu. Grâce à Kawhi Leonard (29 points, 9 rebonds) et LaMarcus Aldridge (17 points, 12 rebonds), les Spurs vont revenir à égalité avec Memphis. TP n’a plus qu’à conclure le travail et c’est San Antonio qui s’empare du ticket pour la suite des playoffs face à Houston et le « Beardman ».

© Nelson Chenault-USA TODAY Sports
Le Joueur :

Il faut parfois se montrer un peu chauvin et malgré la performance majuscule de Kawhi Leonard, surtout dans les moments décisifs, c’est Tony Parker qui a tiré son épingle du jeu ce soir. A la hauteur de sa carrière, il s’est montré clutch dans le match 6 des playoffs pour réaliser sa plus belle performance dans la série face à Memphis : 27 points pour lui ce soir et 2 paniers primordiaux en fin de match.