Le premier tour de playoffs de la Conférence Ouest est officiellement terminé, les équipes se dirigent maintenant vers les demi-finales avec au programme un Golden State contre Utah et Houston contre San Antonio. De belles rencontres sur le papier même si l’un des duels semble être bien plus déséquilibré que l’autre.

Golden State a réussi à se sortir d’un premier tour de playoffs plutôt facile. Jamais vraiment inquiété sur chacune des rencontres, les Warriors ont littéralement déroulé face aux Trailblazers. En moyenne sur cette première série, Golden State a terminé ses rencontres avec 18 points de moyenne en leur faveur.
Remontant un écart de 16 points dans le match 3, cette dernière rencontre fut celle de l’élan prit par les Warriors dans ces playoffs. Un Steph Curry bien en jambe et une défense en place placent cette équipe en tant que l’une des meilleurs équipes depuis quelques saisons. L’absence de Kevin Durant sur quelques matchs a bien été géré par le coaching staff de Golden State, privé de son head-coach Steve Kerr.

Que ce premier tour fut compliqué pour Utah. Ils ont réussi a venir à bout des Clippers au terme d’un match 7 d’une très belle intensité. Durant cette série l’équipe a enchainé le bon et le moins bon et se sont parfois montré fébrile en fin de match. Une équipe qui a eu du mal a reprendre le dessus sur son adversaire quand elle était menée.
Plus que grâce aux performances impressionnantes de Gordon Hayward, les Jazz ont brillé par une belle énergie collective. Leur faiblesse sera de réussir à canaliser les « top-players ». La série contre Los Angeles a vu Chris Paul capable de gérer le tempo du match ou DeAndre Jordan prendre feu sans subir de vrai marquage à la culotte. Un travail essentiel pour pouvoir espérer rivaliser face aux Warriors. Un Rudy Gobert sur une jambe depuis le début de la série pourrait être l’un des points faibles de Utah.

SERIE : GSW 4 – 0 UTA

Difficile de ne pas voir Golden State dominer de la tête et des épaules la valeureuse équipe des Jazz. Utah n’aura surement pas les armes pour pouvoir rivaliser avec Golden State. Mais si Rudy Gobert retrouve son niveau de la saison régulière alors les rencontres pourrait être bien différente. En sortie du match 7 des Jazz, Golden State est largement favori pour atteindre les finales de Conférence Ouest.


Le moins que l’on puisse dire c’est que Houston a brillé pendant ce premier tour de playoffs. Les Rockets ont gagné leur série 4 à 1 face à Oklahoma City. Un résultat bien à l’avantage des hommes en rouge mais c’est avec la manière qu’ils sont allé chercher ce résultat. Environ 111 points marqué de moyenne face à une équipe qui n’a pu rivaliser que grâce à l’impact d’un seul joueur : Russel Westbrook.
Et dans son duel de MVP, James « Beardman » Harden a une nouvelle fois réussi à tirer son épingle du jeu face aux statistiques hallucinantes de Westbrook. Fort dans la transition, sa nonchalance défensive pourra être l’une des interrogations de ces demi-finales. Lou Williams a lui aussi été a son avantage en sortie de banc et nous noterons la magnifique performance de Nêne lors du quatrième match de la série.

Il est certain que la serie remportée par les San Antonio Spurs face à Memphis fut l’une des plus belles depuis ce début des playoffs. Le niveau de jeu présentée par les deux équipes fut celui d’une finale de Conférence. Beaucoup d’intensité dans les matchs tant offensivement que défensivement.
Individuellement, les Spurs ont pu compter sur un Kawhi Leonard bien a son aise. Après être passé complètement à coté de ces premiers matchs, Tony Parker s’est réveillé et a réalisé des grosses performances pour conclure la série. Le placement défensif pourra être un des chantiers des Spurs pour mettre à mal l’attaque adverse.

SERIE : HOU 4 – 3 SAS

Avantage d’un fil pour Houston dans cette série. Ils ont pu démontré qu’ils étaient efficace pour tenir tête à un joueur, voyons ce qu’ils pourront faire face à l’armada des Spurs. La régularité dans la série sera déterminante pour San Antonio, s’ils continuent avec le même rythme que lors des derniers matchs, la demi-finale pourra tourner à leur avantage, mais la défense devra être intraitable pour stopper James Harden.