Le Match :

Premier match des demi-finales de Conférence Ouest opposant les Cavaliers aux Raptors. Dans une salle de la « Q » Arena pleine a craquer, Cleveland doit réussir à remporter les deux prochaines rencontres devant ces supporters pour ne pas perdre l’avantage du terrain.

Le premier quart-temps montrera les 20 seules secondes où Toronto mènera dans ce match. Par l’intermédiaire de LeBron James, Cleveland reprend l’avantage. C’est un quart-temps remplit de « Circus Shots », de tirs en déséquilibre venus d’ailleurs et de dunks en tout genre. A la fin des douze premières minutes, Cleveland est devant au score : 30 à 18.

Malgré un Kyle Lowry en forme ce soir (20 points, 11 passes), les Raptors ne font pas illusion. Même le très bon quart-temps de Serge Ibaka (15 points, 6 rebonds sur le match) ne permet pas de retenir l’intensité offensive proposée par une équipe de Cleveland qui déroule. Les mouvements offensifs et les stratégies appelées par Cleveland sont chirurgicaux.

Bien qu’ils soient dominés dans ce match, Toronto produit un beau jeu. Ils rivalisent bien mais craquent petit à petit dans ce troisième quart-temps. Kevin Love (18 points, 9 rebonds) assure le travail et James fait grandir l’avantage. Cleveland réussira à marquer 96 points dans les trois premiers quart-temps de la rencontre.

Les deux formations nous proposent, en tout les cas, un très beau match. Ce n’est pas un problème de défense mais plutôt une formidable rencontre où les deux équipes font très bien circuler le ballon. Mais l’écart de niveau est quand même trop grand pour les Raptors qui s’inclinent avec les honneurs face à une excellente équipe des Cavaliers.

© NBA
Le Joueur :

LeBron James a été le « KING » sur le terrain. Rarement dominé sur son placement défensif, il a imposé son rythme sur la rencontre pour permettre à Cleveland de s’imposer relativement facilement ce soir. 35 points et 10 rebonds pour le natif de l’Ohio devant ses fans.


Le Match :

Duel fratricide entre les deux équipes du Texas. Séparée par seulement 300 kilomètres, les deux franchises se retrouvent en demi-finales de Conférence avec comme objectif la suite des playoffs pour deux équipes qui peuvent prétendre à plus que seulement ce tour.

Les Spurs démarrent bien mais subissent rapidement l’intensité imposée par la bande de James Harden. La star des Rockets distribue les passes décisives avec une facilité déconcertante. Rien n’est laissé au hasard et l’écart commence déjà à se creuser. 34 à 22 en faveur des visiteurs à l’issue de ce premier quart-temps.

Le second marque la rupture dans le jeu des Spurs. Les errements défensifs et la mauvaise circulation du ballon se paient cash face aux inspirations des Rockets comme Trevor Ariza (23 points). Un nouveau quart-temps et surtout une première mi-temps catastrophique pour San Antonio qui rentre aux vestiaires sur le score sans appel de 69 à 39 en faveur de Houston.

Le retour des vestiaires voit des Rockets tout aussi conquérant, se permettant même d’accroitre l’avantage à 39 points d’écart à l’image de Clint Capela (20 points, 13 rebonds) ou Ryan Anderson (14 points, 6 rebonds). Même la performance impressionnante de Kawhi Leonard semble être inutile (21 points, 11 rebonds, 6 passes, le meilleur de son équipe dans les trois domaines sur la rencontre).

Les Spurs n’ont pas du tout été performant sur cette rencontre. Pire que ça, ils n’ont été que l’ombre d’eux même. Aldridge (4 points), Lee (4 points), Green (8 points) et les 36% de réussite au tir n’ont pas permis à San Antonio de pouvoir prétendre à mieux dans ce match 1. Il faudra montrer un état d’esprit bien meilleur dans les prochains matchs s’ils ne veulent pas voir leur aventure en playoffs tourner court.

© NBA
Le Joueur :

Le Beardman de Houston a permis largement à son équipe de s’imposer. Il a réussi à mettre un peu d’intensité dans son jeu défensif mais surtout son jeu de passe fut un régal ce soir. A la clef, 14 passes décisives, 20 points, mais surtout une belle victoire sur le terrain des San Antonio Spurs.