Le Match :

Après un match 1 d’une très grosse qualité offensive, Toronto se présente avec l’envie d’être l’empêcheur de tourner en rond des Cleveland Cavaliers. Les locaux devront faire attention à ne pas se faire surprendre et s’assurer l’avantage du terrain.

Mais les Raptors ne vont pas faire illusion longtemps avant de subir l’intensité déployée par l’équipe de Cleveland. Bien inspiré, les Cavaliers prennent de l’avance et font une nouvelle fois bien circuler le ballon. Kyrie Irving est en forme et distribue des bons ballons. Les 3 points rentrent, et Cleveland augmente l’écart à une dizaine de points en leur faveur.

Le deuxième quart-temps voit les deux équipes se rendre coup pour coup. Kyle Lowry d’un côté (20 points, 5 passes) et LeBron James de l’autre. L’intensité diminue un peu mais les Cavs se montrent très adroit derrière la ligne de 3 points, et les hommes se quittent avec un score toujours à l’avantage de Cleveland, 62 – 48.

Le retour des vestiaires verra une équipe de Toronto qui a du mal a trouver son rythme et qui ne trouve pas, non plus, la solution défensive pour ralentir les Cavaliers. Demare Derozan est l’image de ces problèmes puisqu’il termine la rencontre avec 5 points à seulement 2/11 au tir ce soir. La blessure de Kyle Lowry est également un véritable coup de massue pour les Raptors. De son côté, Kyrie Irving est vraiment tranchant dans ce match, 22 points et 11 passes pour lui.

Cleveland gère et fait bien tourner son effectif. A noter les très bons matchs en sortie de banc de la part de joueur comme Iman Shumpert (14 points, 6 rebonds) ou Channing Frye (18 points, 5 rebonds). L’écart grandit jusqu’à 30 points et jamais Toronto ne semble en mesure de s’activer pour pouvoir espérer revenir sur Cleveland.

Une bien belle rencontre de la part des Cavaliers qui ont réalisé une prestation très sérieuse. Appliqué défensivement, ils ont pu compter sur une belle réussite à 3 points : 18 sur 34 (55%). En ralentissant la prestation de Derozan, ils ont pu se permettre d’asseoir leur rythme sur la rencontre et de confirmer leur avantage du terrain pour le reste de la série. Les Cavs ont également été plus sérieux et plus constant depuis deux matchs. Ils ont réussi à gommer les imperfections du premier tour et n’ont pas eu de passage à vide.

© NBA Twitter
Le Joueur :

Statistiquement, LeBron James a été le joueur du match : 39 points et 6 rebonds. Proche de l’insolence parfois face à ses adversaires, il a surtout montré qui était le King en playoffs .


Le Match :

Après être passé totalement à côté de son match 1, les San Antonio Spurs se doivent de réagir et de montrer autre chose s’ils ne veulent pas voir les Rockets s’éloigner de manière irrémédiable. Houston doit être capable d’enchainer les matchs sans se poser de question.

Le match débute sur un très gros rythme. Kawhi Leonard parvient à lancer son équipe parfaitement en marquant 9 des 10 premiers points de son équipe. Bien accompagné par Tony Parker et Danny Green, les Spurs prennent une légère tête d’avance sur leurs adversaires. Les Rockets résiste grâce notamment à un Ryan Anderson en feu dans le premier quart temps (18 points, 8 rebonds sur le match). Les deux équipes terminent ce premier quart à 33 à 30 pour les Spurs avec plus de 50 % de réussite des deux cotés.

Les Spurs accélèrent dans ce deuxième quart-temps grâce à une bonne circulation du ballon et par l’impact défensif de Pau Gasol (6 points, 13 rebonds, 4 blocks). 10 points d’avance pour les Spurs à la fin de la première période. Mi-temps où James Harden s’est montré très discret et en froid avec son tir (3 sur 17 sur l’ensemble du match). Les Rockets ne restent dans le match que grâce à un excellent Ryan Anderson.

Le retour des vestiaires voit les Rockets resserrer l’écart au score Nêne pilonne au centre et les Pick & Roll sont destructeurs. Mais Tony Parker parvient à limiter le retour de Houston par des 3 points inspirés. Le dernier panier du quart-temps par un Jonathan Simmons bien inspiré en sortie de banc (14 points) permet à San Antonio d’avoir toujours une avance de 5 points sur les Rockets.

Mais les Spurs n’ont pas envie de voir ce match leur échappé et réalise un 9-0 pour débuter le quatrième quart-temps. Mais ces 12 dernières minutes sont marqué par la grosse blessure de Tony Parker. Le français s’écroule sur le parquet et se tient le genou. Les premiers examens semblent indiquer que c’est assez grave. Ce gros coup dur n’arrête pas la mise en action de San Antonio, et après la blessure de Tony, le Spurs marquent un 21 – 5.

De quoi assommer définitivement les Rockets qui n’arriveront pas à pouvoir réagir pour revenir dans un quatrième quart-temps catastrophique pour les hommes de Mike D’Antoni.  Un cinglant 33 – 13 pour les locaux qui s’assurent la victoire dans ce deuxième match.

Les playoffs ont vu des franchises craquer totalement après la blessure de l’un de leur titulaire, à l’image de Chicago avec Rondo ou des Clippers avec Blake Griffin. La blessure de TP sera-t-elle le tournant dans la série?

© NBA Twitter
Le Joueur :

Kawhi Leonard a vraiment été resplendissant pour cette deuxième rencontre de playoffs face à Houston. Il a distribué le jeu et a permis à San Antonio de pouvoir s’imposer tant sur le plan défensif que offensif. Il termine le match avec 34 points, 7 rebonds et 8 passes.