Le Match :

De retour à Washington, les Wizards espèrent tirer profit du match devant leur supporters pour revenir à une victoire de Boston. Les Celtics doivent essayer de créer la surprise car Washington n’a jamais perdu depuis le début des playoffs dans sa salle.

Les Wizards mordent rapidement dans le match et se jettent littéralement sur tous les ballons. Du côté des Celtics, seul Crowder (14 points, 6 rebonds) semble être en mesure de rivaliser avec l’énergie déployer par Washington. Mais les locaux, par l’intermédiaire de John Wall, accélèrent et prennent de l’avance sur Boston. Les visiteurs encaissent un run de 25 à 5 et avec leur réussite ce soir, il leur sera très difficile de pouvoir rivaliser.

Dans le second quart-temps, John Wall continue son bonhomme de chemin mais le match prend un tournoi complètement different quand après un block appuyé de Olynyk, Kelly Oubre dégoupille et vient agresser le pivot remplaçant de Boston. Au résultat, éjection pour le joueur des Wizards. Sous ce climat tendu, Boston n’y arrive pas, à l’image de leur meneur titulaire Isaiah Thomas. Etincelant depuis le début des playoffs, le joueur passe à côté de son match (13 points, 3/8 au tir).

Au retour des vestiaires, les Wizards ne laissent pas Boston revenir défensivement. Ils maintiennent un rythme offensif constant et sont bien aidé par un Marcin Gortat bien en jambe (13 points, 16 rebonds). Globalement, tout les joueurs de Washington réalise une très belle rencontre. 6 joueurs à plus de 10 points. En sortie de banc, Bogdanovic profite d’un temps de jeu conséquent pour réaliser la meilleure performance depuis le début des playoffs (19 points, 10 rebonds).

Les deux coachs font tourner leurs effectifs et chaque joueur à du temps de jeu. Les Celtics n’ont pas du tout réussi à entrer dans leur match. Ils ont couru après le score pendant l’ensemble du match. Les joueurs sont vraiment passés à côté de la rencontre. Washington réalise une très belle performance et ont pu capitaliser sur le run réalisé dans le premier quart-temps pour pouvoir prendre cette victoire en playoffs.

© NBA Twitter
Le Joueur :

Bien sur, John Wall a réalisé une performance majuscule (24 points, 8 passes) et a permis à Washington de réaliser leur run dans le premier quart-temps. Avec cette performance, il devient le joueur en activité avec la plus longue serie de matchs en playoffs à plus de 20 points et 7 passes (10), le dernier fut un certain Michael Jordan. Mais grâce à  un bel effort collectif, les Wizards peuvent avoir une belle victoire à leur actif et revenir à un match de Boston.


Le Match :

Deux objectifs très différent pour les deux équipes avant de commencer ce match. Côté Golden State: réussir à gagner un nouveau match et confirmer l’avantage de terrain dans la série. Côté Utah:  limiter la casse.

Le premier quart-temps ne tourne vraiment pas du côté des visiteurs. Ils sont pris d’entrée par la qualité du jeu de Golden State et par un Kevin Durant étincelant dans ce match. Les visiteurs ne trouvent absolument pas la solution défensive pour pouvoir freiner les velléités offensives des Warriors. Un premier quart-temps qui donne déjà le tempo du match : 33 à 15 pour la franchise d’Oakland.

Ce match vera pléthore de tirs à 3 points, 12 pour Utah et 14 pour Golden State. Malgré la belle performance sous le cercle de Rudy Gobert (16 points, 16 rebonds), Utah est complètement asphyxiée par les combinaisons des Warriors, Steph Curry (23 points, 6 passes) et Draymond Green (21 points, 7 rebonds, 6 passes, 4 interceptions) à la mène. La défense explose littéralement et les locaux se dirigent vers une belle avance à la mi-temps de 13 points.

Le retour des vestiaires voit une équipe du Jazz un peu plus conquérante. La solution semble venir de l’intérieur par l’intermédiaire du pivot français ou encore un Gordon Hayward très actif en seconde période (33 points, 5 rebonds). Malgré cela, Golden State gère parfaitement l’écart et ne semble pas s’inquiéter du rythme du match.

Ils vont même relâcher un petit peu la pression offensive dans le quatrième quart-temps, mais l’écart entre les deux formations est bien trop élevé pour les Jazz qui s’inclinent avec beaucoup de difficulté face aux Warriors. 115 à 104 pour Golden State mais la prestation des Jazz a de quoi inquiéter. S’ils ne réussissent pas à se mettre en action, le « sweep » leur pend au nez, le retour à Salt Lake City fera peut-être du bien à cette franchise.

© NBA Twitter
Le Joueur :

Kevin Durant a été dominateur sur la rencontre. Il a toujours été présent et a été dominateur dans le premier quart-temps. Une belle activité dans le match où il termine avec 25 points, 11 rebonds et 7 passes.