Le Match :

L’un des plus beaux duel depuis ce début des playoffs opposant les deux franchises texanes de Houston et de San Antonio. De retour dans leur salle, les Spurs voudront conserver l’avantage du terrain et montrer de meilleur chose que lors du dernier match, notamment en défense.

Le match débute sur les chapeaux de roues. Un étonnant Patty Mills lance parfaitement la rencontre pour San Antonio (8 points dans le 1QT). De leur côté, les Rockets s’appuient sur le même James Harden pour faire le travail (15 points en 1QT). Les trois points pleuvent de part et d’autres (3 SAS / 5 HOU) et ce sont les Spurs qui virent en tête avec un maigre avantage de 2 points.

Le deuxième quart-temps verra un vrai réveil du leader de San Antonio, Kawhi Leonard. Plutôt discret en début de partie et reprend parfaitement possession du tempo de la rencontre. Harden poursuit son petit bonhomme de chemin et termine la première mi-temps avec un total de 23 points, 5 passes et 8 rebonds, déjà. Avec cette performance, il devient le quatrième homme de l’histoire à cumuler plus de 30 points, 8 passes et 6 rebonds en match de playoffs, après LeBron James, Robertson et Jordan. Les Rockets sont en tête à la pause avec 60 – 58 en leur faveur.

Houston prend encore une plus large avance au retour des vestiaires, mais est rapidement rejoint par San Antonio, emmené par Leonard et Jonathan Simmons. Un autre homme de Gregg Popovich va également se réveiller dans cette rencontre et ce n’est autre que l’argentin vétérans Manu Ginobilli qui assure vraiment la circulation du ballon ce soir. Le trois points décisif de Green au buzzer permet à San Antonio de virer en tête d’un point à la fin du troisième quart-temps après avoir concédé un retard de 9 points dans celui-ci.

Les deux équipes nous offrent une formidable leçon de basket dans cette rencontre. Les schémas offensifs sont s’y bien exécuter de part et d’autres que rien ne semble arrêter les deux formations texanes. Elles se rendent coup pour coup et ne lâchent rien.

Malgré un quatrième quart-temps bien moins qualitatif en terme de réussite au tir, l’intensité est palpable. Houston réalise un run de 12 à 3 en 7 min dans les dernières minutes et semble avoir le match en main. Mais Ginobilli permet sur un lay-up bien inspiré de recoller au score. Le tir pour la victoire de Mills rentre mais est compté après le buzzer par les arbitres. Les équipes se détermineront le match en prolongation.

Les premiers points de la prolongation sont inscrits par Houston après 3 minutes de jeu. Les Rockets inscrivent deux 3 points et sont en tête à 45 secondes du terme. Un And-One de Danny Green porte les Spurs à 2 points d’avance. Eric Gordon rate son tir puis faute sur Green. Un seul lancer franc ne rentre se qui donne l’occasion pour Houston d’accrocher une deuxième prolongation en cas de tir primé. Harden avec la balle, le schéma est appelé, il tire mais se fait bâcher par derrière par l’incroyable Manu Ginobilli. Quel fin de rencontre.

San Antonio s’impose dans le meilleur match depuis ce début de playoffs. Ils ont bien resserré leur défense et on réussit à tenir tête aux Rockets de James Harden. Il mêne 3-2 dans la rencontre et s’assure de pouvoir jouer le match décisif dans leur salle. La prochaine rencontre au Toyota Center de Houston promet d’être explosive.

© NBA Twitter
Le Joueur :

Les vétérans ne sont pas a mettre au placard tout de suite. Manu Ginobilli à permis à San Antonio de s’imposer avec la manière. C’est lui qui ira accrocher la prolongation avec un lay-up et c’est lui qui contre James Harden au buzzer de la prolongation. Superbe rencontre où il finit à 12 points, 7 rebonds et 5 passes.