Après un début de championnat à plus de 30 buts par journée, les espoirs de voir la Ligue devenir un championnat offensif et plus tourné vers l’attaque étaient fondé. Cette journée nous ramène cruellement à notre situation avec seulement 14 fois où les filets des gardiens ont tremblé. Certains matchs ont été relativement poussifs ce week-end mais celui-ci s’est terminé en apothéose dans le match opposant Paris à Lyon. Enfin de quoi se mettre quelque chose sous la dent.

LE MATCH

C’était le choc annoncé de cette sixième journée de championnat et le spectacle a été au rendez-vous, contrairement aux autres matchs sur les terrains de Ligue 1. Paris invaincu reçoit Lyon invaincu et plus qu’un duel de haut de classement, c’est un duel entre deux présidents dont l’un à égratigner l’autre par presse interposée.

En alignant ses stars, Unai Emery avait comme objectif d’appuyer sur les points plus faibles de la défense de Lyon. Mais c’était sans compter sur le sens tactique de Genesio qui a, c’est peu de le dire, parfaitement préparé ses joueurs à ce match. Une équipe relativement offensive mais qui a surtout montré une véritable cohésion en défense et dans la remontée du ballon.

©PSG TWITTER

Le match débute sur les chapeaux de roues et Lyon aurait pu se voir récompenser d’un penalty rapidement après que Ndombele s’écroule dans la surface de réparation, non sifflé. Paris domine, a la possession du ballon mais est incapable de trouver de vraies solutions devant le but. Neymar est parfaitement maitrisé par Tete ou encore Traore et Marcelo fait un match presque parfait en défense centrale.

La première mi-temps est très agréable mais les frappes manquent et le jeu se déroule principalement dans le milieu de terrain. Lyon résiste mais se fera surprendre sur deux coups du sort.

©OL TWITTER

La deuxième période est à l’image de la première, Lyon agit en contre et se montre même très dangereux. Ndombele (encore lui) trouve plusieurs fois ses attaquants dans le dos de la défense parisienne et suite à un corner effectue une frappe de 30 mètres qui vient s’écraser sur la barre transversale d’Alphonse Areola. Paris est en danger.

La sortie de Draxler pour Lo Celso va tout changer. Sur l’un de ses premiers ballons, le milieu de terrain dribble sur le coté gauche, centre pour Cavani qui détourne le ballon sur le pauvre Marcelo qui détourne le ballon dans ses propres cages (1-0, 75′). L’apport de Lo Celso change la physionomie du match et Paris se montre plus dangereuse.

Paris peut accentuer son avance sur penalty quelques minutes plus tard, mais Lopes détourne la frappe de Cavani sur la barre transversale et sauve Lyon. A noter la discussion animée entre Cavani et Neymar pour savoir qui frapperait le penalty. De l’eau dans le gaz ? La malchance des lyonnais se poursuit puisque sur un ballon arrêté une nouvelle fois par Lopes, la balle revient sur le genou de Morel qui pousse le ballon dans ses cages (2-0, 86′).

Paris conserve son invincibilité depuis le début de la saison et enchaîne les victoires. Lyon pourra avoir des regrets mais aura tout donner dans ce match et a été très impressionnant défensivement. Très encourageant pour les Zones et bonne opération pour Paris qui prend 5 points d’avance sur le troisième du championnat : Saint-Etienne.

LE JOUEUR

Transfert de la dernière journée du mercato, le jeune milieu de terrain international espoir Tanguy Ndombele a été étincelant. Précis dans la relance et agressif sur le joueur, le joueur venu d’Amiens a montré l’étendue de son talent dans un match compliqué face aux stars parisiennes.

©OL TWITTER

Le jeune lyonnais aurait en plus se montrer décisif à plusieurs reprises. A la sixième minute, il s’écroule dans la surface de réparation adverse suite à une poussette de Kurzawa, penalty non sifflé. Dans la deuxième période, il trouve plusieurs fois les attaquants lyonnais qui vendange leurs occasions. Il trouve même la barre transversale d’un tir somptueux.

Très encourageant et très rafraîchissant de voir un joueur se donner à 120% dans un match de ce niveau.

LES TOPS ET FLOPS

LES RESULTATS

TOULOUSE 0-1 BORDEAUX
MONACO 3-0 STRASBOURG
DIJON 0-1 SAINT-ETIENNE
NANTES 1-0 CAEN
GUINGAMP 1-0 LILLE
TROYES 0-1 MONTPELLIER
AMIENS 0-2 MARSEILLE
ANGERS 0-1 METZ
RENNES 0-1 NICE
PARIS 2-0 LYON