Après une journée de championnat très peu prolifique (14 buts), on attendait plus de cette septième journée. Certains joueurs se sont illustrés à l’image de l’inévitable Radamel Falcao. D’autres ont rencontré plus de difficulté, comme Cavani et son équipe qui n’ont pas réussi à venir à vous de Montpellier. Une journée qui a vu également les nouvelles faiblesses de l’arbitrage français avec certaine décision invraisemblable. Après 7 journées de championnat, il reste deux équipes invaincus : Paris et … Bordeaux.

LE MATCH

Plus qu’une rencontre entre deux clubs, ce match était une véritable opposition de style entre les deux entraîneurs Leonardo Jardim et Marcelo Bielsa. Annoncé comme le choc de cette journée, les deux équipes ont proposés un visage bien différent. L’une s’est retrouvée à son avantage et l’autre à une nouvelle fois sombrée dans les choix tactiques de son tacticien.

La tactique de Monaco était très claire : laisser le ballon aux joueurs lillois et travailler en contre pour surprendre une défense en grande difficulté, surtout sur les ailes. Sur un ballon mal renvoyé par la défense lilloise, Jovetic en profite et marque en se retournant d’une superbe frappe. Il marque son premier but en Ligue 1 avec la manière (0-1, 24′).

Marcelo Bielsa procède à des ajustements tactiques en repassant Thiago Maia en arrière gauche, alors que celui-ci avait montré des lacunes à ce poste lors des derniers matchs. Quelques instants plus tard, quasiment sur son premier ballon à ce poste, Thiago Maia manque son interception, et Alamy Touré va trouver Ghezzal lancé au point de penalty (0-2, 30′).

©LOSC TWITTER

La seconde période est à l’image de la première, les lillois sont perdus dans leur système. Ils sont trop attirés sur les côtés et laissent tout le champ libre à l’intérieur pour les milieux monégasques. Sur une énième percée du très remuant Tony Lopes, Meignan réalise l’arrêt sur son tir mais le ballon vient mourir sur la tête de … Falcao qui pousse le ballon dans les filets lillois (0-3, 49′).

Lille n’y est pas du tout, et va même concéder un penalty qui sera transformé par l’inévitable attaquant colombien qui parvient à hisser son nombre de buts à 11 en 7 rencontres (0-4, 75′). Score final.

©AS MONACO TWITTER

La rencontre a vu deux équipes au visage bien différent, l’une en place, l’autre désordonnée et avec de gros problèmes de placement. Le plan de Jardim a fonctionné parfaitement, malgré la possession du ballon (61%), les lillois n’ont jamais réussi à faire quelque chose avec le ballon. Pire encore, ils encaissent 4 buts à domicile et glisse dans les places de relégables (18ème). Monaco enchaîne et laisse loin derrière eux la défaite obtenue contre Nice.

LE JOUEUR

Détonnant, impressionnant, sauveur. Les adjectifs sont multiples pour caractériser la performance de Mamadou Samassa samedi soir face à Metz. Le gardien troyen a été à l’oeuvre pour permettre à son équipe d’aller chercher un résultat en territoire lorrain.

©SO FOOT

Pas moins de 7 arrêts pour le gardien malien dont plusieurs décisifs. Sans lui, Troyes aurait pu encaisser un score fleuve tant les messins ont pressé sur l’ensemble de la rencontre. Bravo gardien !

LES TOPS ET FLOPS

LES RESULTATS

NICE 2-2 ANGERS
LILLE 0-4 MONACO
MONTPELLIER 0-0 PARIS
METZ 0-1 TROYES
BORDEAUX 3-1 GUINGAMP
CAEN 1-0 AMIENS
LYON 3-3 DIJON
SAINT-ETIENNE 2-2 RENNES
STRASBOURG 1-2 NANTES
MARSEILLE 2-0 TOULOUSE