Pour la deuxième journée consécutive, les matchs de Ligue 1 ont été prolifique avec un record de la saison égalé : 31 buts. Les filets des gardiens tremblent et les supporters sont heureux. Cette semaine, le choc opposant Lyon à Monaco a répondu aux attentes. Du côté du leader, le PSG a du batailler pour pouvoir se sortir du match face à Dijon et ont du se tourner vers Thomas Meunier pour obtenir un résultat. Dans le fond du classement, Metz n’y arrive toujours pas et Strasbourg perd des points précieux. Rennes et Lille, équipes prétendument compétitives, voient la relégation pointer le bout de son nez.

LE MATCH

C’était le choc de cette neuvième journée. L’Olympique Lyonnais recevait les tenants en titre Monaco mis en difficulté la journée précédente par Montpellier. Les lyonnais qui restaient sur deux résultats 3-3 consécutifs avaient à coeur de tenir en respect l’attaque explosive monégasque, privée de son serial buteur Falcao, rentré fatigué de sa sélection.

Le match est lancé tambour battant par les locaux. Lyon produit un jeu de qualité et bouscule rapidement les monégasques. Les lyonnais touchent par deux fois les montants de leurs adversaires, on se dit alors que la chance fuit l’OL. Mais quelques instants après, c’est Mariano Diaz qui est parfaitement servi par l’inévitable Nabil Fekir (1-0, 11′).

Mais Monaco va réagir et ne compte pas se laisser faire aussi facilement. Rony Lopes est parfaitement lancé par Keita Balde et vient permettre à l’AS Monaco de revenir au score sur un tir parfaitement placé (1-1, 17′). Ce début de match est décidément électrique et le festival continue puisque 5 minutes plus tard, c’est encore une fois Nabil Fekir qui fait la différence et qui permet à Lyon de reprendre l’avantage (2-1, 23′).

©01 FOOT

Et ça ne s’arrête toujours pas puisque Traore vient catapulter le ballon dans les cages lyonnaises quelques instants plus tard. Une frappe splendide du mauvais pied qui ne laisse aucune chance au portier adverse. (2-2, 34′).

Un début de partie magnifique de la part des deux formations qui se sont rendus coup sur coup. Le jeu est fluide et très agréable à regarder. On notera cependant le manque d’aisance et de sérénité défensive des lyonnais et les difficultés à trouver un point d’appui en attaque pour les monégasques, Radamel Falcao manque énormément au jeu de Leonardo Jardim.

La deuxième période est tout aussi alléchante, les équipes se rendent coup pour coup mais ne trouvent plus le chemin des filets. Un nouveau poteau pour Mariano Diaz et une occasion en or pour Adama Traoré empêche l’une des formations de prendre un avantage définitif sur l’autre.

La solution va venir d’un joueur en particulier et pas n’importe lequel. Nabil Fekir, très en jambes dans cette rencontre récupère un ballon dans les dernières minutes de la rencontre et réussi à provoquer une faute à 25 mètres des buts de Subasic. Il ne reste que quelques secondes et l’international français décide de se faire justice lui même. Il s’élance et vient prendre le gardien monégasque à contre-pied, il avait anticipé le ballon par dessus le mur.

©OL TWITTER

Une erreur de Subasic mais un très beau coup-franc qui vient permettre à Fekir et à Lyon de ramener la victoire devant son public. Une victoire qui fait du bien à Lyon après des matchs compliqués mais la défense est définitivement un problème du côté lyonnais. L’ambiance est un peu plus morose du côté du Rocher. Monaco perd du terrain par rapport à Paris et ne parvient pas à retrouver son rythme de la saison dernière.

LE JOUEUR

En un mot comme en cent, Nabil Fekir a été étincelant dans le match opposant l’Olympique Lyonnais à Monaco. Auteur d’une passe décisive et de deux buts dont le but victorieux dans le temps additionnel, le milieu offensif français a montré à tout le monde qu’il était bel et bien de retour dans la Ligue 1.

©NABIL FEKIR TWITTER

Présent dans tous les secteurs du jeu, Nabil Fekir fait tourner les têtes et permet à son équipe de récupérer les trois points sur un coup-franc splendide dans les derniers instants. Il confirme son très bon début de saison (7 buts / 2 passes) et la question doit être posée désormais : Pourquoi Nabil Fekir n’est pas en Equipe de France?

LES TOPS ET FLOPS

LES RESULTATS

LYON 3-2 MONACO
DIJON 1-2 PARIS
TOULOUSE 1-0 AMIENS
GUINGAMP 2-0 RENNES
CAEN 0-2 ANGERS
LILLE 2-2 TROYES
SAINT-ETIENNE 3-1 METZ
BORDEAUX 1-1 NANTES
MONTPELLIER 2-0 NICE
STRASBOURG 3-3 MARSEILLE