Retrouvez tous les mercredis le classement des valeurs mis à jour. Equipe en forme, chute de tension, où votre équipe est-elle située ?

Que le match face à Dijon fut laborieux. Dans une formation remaniée, le Paris Saint Germain n’a pas réussi à briller mais s’en tire tout de même avec une victoire grâce au doublé de Thomas Meunier. Bien qu’obtenant un très bon 62% de possession de balle, les parisiens se sont fait bouger et ont également vendanger devant le but et aurait dû gagner plus facilement. Paris devra mieux faire pour le Classico dimanche face à Marseille.

Dans le choc de cette neuvième journée, l’AS Monaco a livré une bonne rencontre sur le terrain de Lyon, malgré la défaite et en l’absence du serial buteur Radamel Falcao. Une rencontre splendide où ASM a laissé filer des points et perd un peu plus de terrain sur le PSG, déjà 6 points d’écart. Monaco n’a pas gagné depuis 2 matchs et devra réagir lors de son prochain match face à Caen.

C’est l’Olympique Lyonnais qui réalise la meilleure opération de la semaine. Face à l’ASM, Lyon n’avait pas le choix d’obtenir un résultat après les deux matchs nuls 3-3. L’attaque de l’OL répond une nouvelle fois présente à l’image d’un Nabil Fekir des grands soirs (2 buts-1 passe), mais la défense n’a pas rassuré. C’est le gros chantier de Bruno Génésio pendant les semaines à venir et sans aucun doute le facteur X de la saison des lyonnais.

Derby de l’atlantique qui a vu Bordeaux et Nantes se quitter sur un score de parité, sans doute mérité au vue de la rencontre. Mené avant la mi-temps, Bordeaux réagit parfaitement au retour des vestiaires grâce à son joueur phare de la saison, Malcom. Le brésilien aurait même pu obtenir un penalty après avoir été poussé dans la surface par Djidji. Bordeaux continue sa bonne saison et ne perd toujours pas.

Le FC Nantes de Claudio Ranieri continue d’impressionner, en tout cas à défaut de produire un jeu offensif de qualité, le groupe nantais réussi parfaitement à déranger les équipes adverses. Face à Bordeaux, les nantais s’en tirent plutôt bien mais le match nul était mérité. Nantes n’a pas perdu de match depuis la deuxième journée du championnat et s’inscrit durablement dans le top de la Ligue 1, est-ce que la baraka des nantais va durer?

Décidément, le SCO reste impressionnant cette saison. Face à Caen, pourtant meilleure défense du championnat, Angers ont fait preuve d’un grand réalisme et le bloc défensif a tenu. Angers remporte seulement sa deuxième victoire de la saison face à un adversaire direct au classement. Une victoire qui doit faire du bien au moral mais une défaite face à Toulouse pourrait ruiner cet excès de confiance des angevins.

Il est difficile de dire que Marseille aurait pu mieux faire face à Strasbourg. Les marseillais sont tombés sur une équipe qui avait plus d’envie. Ils avaient pourtant parfaitement lancé leur rencontre en marquant dés la sixième minute mais ont dû batailler pour ne pas perdre. La lumière viendra à la 88 ème minute de la recrue Mitroglou qui marque pour son premier match. Marseille préparera la classico qui s’annonce d’ores et déjà électrique.

Saint-Etienne recevait le dernier de la Ligue 1 lors de cette neuvième journée, et le moins que l’on puisse dire c’est que Saint-Etienne n’a pas été au niveau. Ils ont dominé de la tête et des épaules la rencontre (67%) mais n’ont pas réussi à trouver la faille avant la 74 ème minute. Ils profitent après du craquage mental de leurs adversaires pour enfoncer le clou mais le résultat fut bien laborieux. Au classement, l’ASSE est sur le podium et devra capitaliser sur ses bons résultats pour les prochaines rencontres.

Montpellier est l’équipe du moment. Calendrier compliqué : Paris / Monaco / Nice / Saint-Etienne mais les résultats sont au rendez-vous. Deux matchs nuls face aux leaders du championnat et une victoire face à Nice. Pour se tirer de ce calendrier, le MHSC a pu compter sur la bonne gestion tactique de son entraineur Der Zakarian et de deux frappes magnifiques pour s’imposer face à une formation niçoise imprécise, Benjamin Lecomte a été héroïque. Montpellier impressionne et remonte au classement.

Un être vous manque et tout est dépeuplé, en l’absence de son buteur Santini, le SMC n’est pas parvenu à obtenir un résultat positif à domicile face à Angers. Imprécis devant le but (22 tirs / 5 cadrés) et dans le jeu, les caennais s’inclinent logiquement et concèdent leur 4ème défaite de la saison. Point positif : Il reste en tête au classement des défenses à égalité avec 6 buts encaissés en 9 rencontres. Une défense qui aura fort à faire face à Monaco samedi.

Malgré une nette domination du match, l’OGC Nice n’a pas réussi à obtenir le résultat tant attendu (61% de possession du ballon / 87% de passes réussies). Les aiglons se font surprendre par deux fois sur des frappes magnifiques et ont malheureusement été trop brouillon devant le but, à l’image du tir d’Alassane Pléa, seul qui ne cadre pas. Nice est tombé également sur un gardien montpelliérain très inspiré. Nice pointe à la 14 place du classement et ne parvient pas à sortir la tête de l’eau.

Dans un derby breton des grands soirs, Guingamp est allé s’imposer sur son terrain face à Rennes et avec la manière. Accrocheur et précise devant le but, les hommes de Kambouare n’ont jamais semblé douter face à leurs adversaires du soir (17 tirs tentés / 10 cadrés). Guingamp enchaîne un 6ème match consécutifs en marquant un but et remontent petit à petit au classement.

Toulouse se fait du bien en remportant un match face à des amiénois très empruntés physiquement. Ils n’avaient pas gagné depuis la 4ème journée et se sont fait plaisir dans cette rencontre. Plus précis dans la gestion du ballon, les toulousains ont pu compter sur Gianelli Imbula en forme (92 ballons touchés / 91% de passes réussis) pour s’imposer. Le buteur de la rencontre Andy Delort n’avait pas marqué depuis la première journée de championnat

Parfois, la chance sourit aux audacieux, ou du moins à ceux qui ne lâchent rien. Face à Lille, les troyens ont rapidement été dominé dans le jeu et se sont retrouvés à la peine dans le milieu de terrain. Alors que la rencontre semblait se diriger vers une défaite troyenne, une faute inutile dans la surface de réparation donne un penalty à Troyes que Niane ne se gêne pas de le transformer. Troyes rentre de son déplacement avec un bon résultat face à une équipe en grande difficulté.

Au vue du match, le DFCO pourra sans doute avoir quelques regrets. Accrocheur, ils ont tenu pendant une très longue partie de la rencontre et après avoir encaissé le premier but, Benjamin Jeannot a fait parler la foudre. Une frappe en reprise de volée de 25 mètres magnifique, candidat direct au titre de plus beau but de la saison. Dijon craque en fin de match dans le temps additionnel et aurait pu prendre des points précieux à Paris .

Devant leur public, dans un choc face à Marseille, les strasbourgeois avaient faim, très faim même. Ils ont absolument tous donné sur le terrain jusqu’à faire douter des marseillais qui ne trouvaient pas la clef. Lienard au top de son art et un Martin Terrier bien inspiré ont permis aux strasbourgeois d’aller chercher le point du match nul. Ils auraient pu espérer gagner mais le but de Mitroglou en fin de match change la donne. Si Strasbourg veulent s’assurer le maintien ils doivent jouer comme ça à tout les matchs.

Décidément, Metz n’y arrive pas et lutte jour après jour. Ce qui est inquiétant c’est que Metz semble jouer un bon niveau mais les défaites s’enchaînent. Face à Saint-Etienne, les messins ont lutté inlassablement pour finalement craquer en fin de rencontre et perdre sur un cinglant 3-1. Metz, dernier du classement, n’a obtenu qu’une seule victoire mais la première place de relégation est à 6 points. Un match décisif pour Hintzbegrer à venir la semaine prochaine face à Dijon.

Lille va une nouvelle fois devoir attendre avant d’aller chercher son deuxième succès de la saison (1ere journée face à Nantes). Alors qu’il semblait tenir la rencontre et la victoire, Amadou commet une faute grossière dans la surface de réparation et l’arbitre siffle un penalty pour Troyes. Lille chute encore inlassablement au classement et se retrouve désormais 16 ème avec 6 points au compteur. Les lacunes dans le jeu des nordistes sont évidentes et inquiétantes. Ou est-ce un problème d’entraineur ?

Dans le derby face à son voisin breton, Rennes avait dans l’obligation de faire le plein de point pour ne pas se retrouver à la peine au classement. Mais Rennes continue de couler, leur défense a été mise en grande difficulté par les assauts guingampais et le jeu s’est petit à petit corsé. Le premier but guingampais, vraisemblable marqué du bras, déclenche un véritable chaos dans le stade. Rouge pour Kazrhi, l’adjoint exclu et les supporters de Rennes qui tente d’envahir la pelouse. Triste d’être supporter de Rennes en ce moment.

Décidément, Amiens n’y arrive plus. Face à des toulousains en difficulté depuis quelques temps, l’ASC avait l’occasion de pouvoir se relancer ou essayer d’obtenir un résultat. La rencontre a tourné court car les visiteurs n’ont jamais trouvé la solution. Offensivement très pauvre, Amiens lutte pour se maintenir hors de l’eau mais la saison risque d’être longue pour une équipe qui n’a pas trouvée le chemin des filets depuis le 9 septembre dernier, un gouffre.