Retrouvez tous les mercredi le classement des valeurs mis à jour. Equipe en forme, chute de tension, où votre équipe est-elle située ?

Dans un classico sous tension, le PSG aura bataillé jusque dans les arrêts de jeu de la deuxième période pour préserver son invincibilité en Ligue 1 cette saison. Le coup-franc de Cavani permet également à l’uruguayen de marquer son neuvième but cette saison. Un match où les parisiens ont eu du mal à trouver la faille dans la défense et ont fait tourner le ballon à l’image du duo de défenseurs centraux Marquinhos / Silva qui ont touché 71 ballons chacun.

Monaco a fait le job sur son terrain lors de la réception de Caen. Plus adroit devant le but et mieux inspiré dans les 30 derniers mètres, les monégasques n’ont pas fait déjouer face à une formation caennaise en difficulté récemment. A noter le 13ème but en 9 match de Radamel Falcao. Monaco se rassure après un nul et une défaite consécutive et se relance par rapport au Paris Saint Germain en ne comptant plus que 4 points de retard.

C’est le carton plein de cette dixième journée. Sur le terrain de Troyes, Lyon se devait de capitaliser sur son succès face à Monaco. Ils auront attendu la deuxième mi-temps pour faire le break et s’assurer une victoire facile. Coup du chapeau pour Memphis Depay qui inscrit ainsi son 5ème but cette saison. 4ème match consécutif sans défaite, de quoi relancer des lyonnais qui montent en puissance.

Nantes n’a plus perdu en Ligue 1 depuis 8 journées. Et quand ça va, tout va. Dans un match compliqué face à Guingamp, les nantais ont pu compter sur leur bonne étoile. Une frappe de Touré de 20 mètres arrivent dans les gants du gardien guingampais qui laisse échapper le ballon entre ces jambes. Un but victorieux pour les hommes de Ranieri qui continue leur belle aventure en Ligue 1 cette saison et qui s’empare de la troisième place du classement.

Le pari a presque fonctionné dimanche soir. Le pressing haut et physique de Marseille a fait complètement déjouer les parisiens. L’OM tenait parfaitement le match et menait mais le coup-franc de Cavani en décida autrement. Un très bon match pour les marseillais qui sortent de leurs travers des derniers matchs. Cependant le dimanche soir joue des tours aux hommes de Rudy Garcia avec une moyenne de 1,5 points de pris contre 2,3 à d’autres horaires. Confirmation la semaine prochaine à Lille.

Bordeaux se présentait au Havre pour jouer Amiens. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les bordelais semblent avoir abordés cette rencontre à la légère. Incapable de rivaliser dans le jeu et beaucoup trop brouillon, Bordeaux n’a jamais été en mesure de pouvoir rivaliser avec Amiens. Une deuxième défaite de la saison qui fait un peu tache sur le tableau des bordelais tant leur début de saison était encourageant.

Les angevins, invaincus en Ligue 1 depuis la cinquième journée, ont joué comme ils l’ont fait depuis le début, avec envie. Cependant, face à Toulouse, rien ne s’est passé comme prévu. Le manque de réalisme des angevins s’est payé cash à l’inverse des toulousains, hyper réaliste. Bien que proposant un jeu très alléchant depuis le début de la saison, les angevins n’ont toujours pas obtenu de victoire à domicile. 

Paris, Monaco, Nice et maintenant Saint-Etienne. Les hommes de Michel Der Zakarian viennent de conclure un marathon, et avec la manière en plus. En 4 matchs, 8 points de pris sur 12 possibles. Face à l’ASSE, Montpellier a, une nouvelle fois, été ultra dominateur en première période puis a bien résisté aux nombreux assauts stéphanois. Une belle victoire qui leur permet de remonter dans la bonne partie du classement.

Malheureusement, Saint-Etienne n’aura rien pu faire face à l’envie débordante des montpelliérains. Pourtant avec la possession du ballon (56%), l’ASSE n’a jamais réussi à faire trembler les filets de leurs adversaires du soir après avoir pourtant dominé largement la deuxième période. Les verts enchaînent le bon et le moins bon cette saison et ces résultats en dents de scie pourraient leur porter préjudice au classement sur le long terme.

On pourra dire que c’est cruel, alors que les guingampais étaient dans un temps fort, les nantais tentent une frappe de loin que Johnsson laisse passer entre ses gants… et ses jambes. Une boulette digne d’un gardien anglais qui coûte des points précieux aux bretons. Une victoire la semaine prochaine leur permettrait de basculer durablement dans le haut du classement et de moins regarder vers le bas. 

En se déplaçant à Angers, Toulouse a montré qu’elle savait être une équipe réaliste. Sur l’ensemble de la rencontre, les toulousains n’auront tiré que 3 fois au but, 1 seul tir cadré et 1 but. Sur coup de pied arrêté de surcroit. Le TFC enchaîne sa deuxième victoire consécutive par 1 à 0. De quoi se relancer dans le championnat après un très long passage à vide. Le match de la prochaine journée contre Saint-Etienne pourrait faire du bien à Toulouse en cas de victoire.

3 ème défaite consécutive pour les niçois. Face à Strasbourg, ils ont dû attendre que leurs adversaires prennent un carton rouge pour réagir. Un manque de volonté dans cette équipe qui fait malheureusement peine à voir alors qu’ils faisaient parti des prétendants à l’Europe. Nice s’enfonce de plus en plus dans le classement de la Ligue 1 et peine chaque semaine à sortir la tête de l’eau. Ils devront espérer ne pas couler contre Paris.

Décidément Caen n’y arrive plus. Deuxième défaite consécutive pour les hommes Patrice Garande qui s’incline logiquement sur le terrain de Monaco. 1 seul ballon cadré sur l’ensemble de la rencontre et une difficulté à pouvoir rivaliser dans le duel physique. Malgré leur excellent début de saison, Caen stagne désormais au classement et les problèmes offensifs des caennais (7 buts) font place à des interrogations quant à la suite du championnat.

Une chose est sure, si Strasbourg continue de jouer comme ils l’ont fait en 2 matchs, leur maintien sera assuré. Face à Nice, le RCSA a dominé de la tête et des épaules une formation niçoise bien trop timorée grâce notamment au doublé du buteur Da Costa. Le penalty et le carton rouge ont cependant failli gâcher la fête strasbourgeoise. Strasbourg reste à égalité de point avec le premier relégable mais obtient 4 points lors des deux dernières journées.

Dans le duel des mal-classés, Dijon s’en sort bien face à Metz. A l’extérieur, les dijonnais auront lutté toute la rencontre pour obtenir une victoire précieuse dans la course au maintien. Après la bonne prestation face à Paris, le DFCO a joué son football face à un adversaire direct et ont été réaliste devant le but. Ils sont le premier relégable de la Ligue 1 mais dans les têtes, tout semble aller bien pour le moment.

La semaine dernière, Rennes a été au coeur des rumeurs les plus incongrus où tout le monde pouvait être viré du jour au lendemain. Les hommes de Christian Gourcuff auront répondu sur le terrain face à un adversaire désormais direct pour les rennais. Une victoire acquise dans la douleur mais dans ce contexte, le plus important ce sont les trois points. Rennes s’offre un répit grâce à ce premier succès de la saison à domicile.

Qu’est ce que les troyens pouvaient faire de plus face à l’armada lyonnaise ? Mené dans la rencontre, ils craquent complètement en deuxième période et s’incline d’un écart de 5 buts. L’amende aurait pu être plus salée mais les parades de Samassa ont, une nouvelle fois, sauvé Troyes d’une défaite encore plus sévère. Une légère baisse de rythme pour les troyens qui ne fonctionnent que par à-coups dans ce championnat.

Relocalisé au Stade Océane du Havre, les amiénois avaient à coeur de bien figurer face à la très forte équipe de Bordeaux. Eux, qui n’avait pas marqué en Ligue 1 depuis début septembre, sont allés chercher une victoire en maîtrisant parfaitement le jeu des bordelais. Amiens pousse un ouf de soulagement car cette victoire leur permet de s’éloigner un tantinet de la zone de relégation. Il faudra faire pareil face à Guingamp.

Une quatrième défaite de rang pour le FC Metz et un résultat fatal à Philippe Hinschberger, contraint d’être démis de ses fonctions d’entraineur de la formation lorraine. Le jeu produit par les messins n’étaient pas pour autant mauvais mais les dirigeants avaient besoin d’un électrochoc pour pouvoir espérer se sauver cette saison. Metz est dernier de Ligue 1 avec seulement 3 points au compteur en 10 journées de championnat.

Au bout d’un moment, il faudra dire aux lillois que ça se voit. Le manque d’envie dans cette équipe est criant. Après pourtant avoir parfaitement lancé son championnat, les lillois s’enfoncent semaine après semaine dans une léthargie footballistique. Une cinquième défaite de rang qui amène à se poser plusieurs questions : Bielsa est-il vraiment l’homme de la situation ? ou est-ce un problème d’effectif trop jeune ?