Au début de cette seizième journée de championnat, les observateurs prédisaient des matchs sans trop de relief, avec des victoires logiques des tops de cette Ligue 1. Strasbourg s’en est allé déjouer tous les pronostics en s’imposant face à l’armada parisienne. Sur le score de 2-1, les hommes de Thierry Laurey ont parfaitement maîtrisé les parisiens et se sont montré ultra-réalistes. De mauvais augure pour le PSG à l’aube d’un match de Ligue des Champions face au Bayern. Par ailleurs, les course pour les places européennes et la relégation nous tiennent toujours en haleine. A quelques journées de la mi-championnat, tout est encore très incertain.

LE MATCH

Marseille avait encore une fois l’occasion de faire une partie de son retard face à des équipes comme Monaco ou Lyon. Les olympiens, toujours dans la course à la Ligue des Champions, se placent désormais comme un candidat très sérieux dans la course à l’Europe malgré un début de championnat raté. De son côté, les montpelliérains de Michel Der Zakarian sont l’équipe qui empêche de tourner en rond cette saison. Ils sont déjà parvenu à obtenir des résultats positifs sur le terrain de Paris, Lyon et Monaco et ont à coeur d’accrocher Marseille à leur tableau de chasse.

Marseille débute bien la rencontre, mais ce sont les montpelliérains qui sont les plus dangereux et qui se créent le plus d’occasions. Suite à un décalage sur un centre dans la surface de réparation, le ballon revient dans les pieds de Giovanni Sio qui réalise une belle demi-volée qui tombe devant les gants de Mandanda qui détourne le cuir dans ses buts. Magnifique de la part de l’attaquant du MHSC (1-0, 29′).

©MHSC TWITTER

Malheureusement, après son magnifique geste, Giovanni Sio tente un flip-flap et aggrave une blessure musculaire. Guy Roux aurait vu tout rouge. Il sera remplacé à la pause par Camara. Alors que l’on se dirigeait vers un avantage mérité en faveur de Montpellier en première période, sur un ballon anodin dans la surface de réparation, Saison joue en pivot, tire et le ballon atterri sur la poitrine de Hilton, le bras collé au corps.

Frank Schneider, l’arbitre de la rencontre n’hésite pas une seule seconde et siffle penalty. Au départ pour main, puis on apprendra ensuite pour une faute sur Saison, « apparemment » bousculé dans la surface de réparation. Thauvin se charge de tirer le penalty et trouvera facilement la mise. Les deux équipes se quittent sur un score de parité à la mi-temps injuste pour Montpellier. (1-1, 45′).

©FLORIAN THAUVIN TWITTER

La deuxième période va voir à nouveau une nette domination du ballon par les marseillais (68% sur la rencontre). Mais les joueurs de Rudi Garcia semblent incapables de trouver les attaquants dans l’intervalle et ne se procure que très peu d’occasion. De son côté, Montpellier fait le dos rond et se regroupe en défense.

On s’avance une nouvelle fois sur un score de parité, quand à la 85ème minute, Monsieur Schneider va encore une fois faire parler de lui. Suite à un coup franc, Souleymane Camara détourne le ballon dans les buts de Mandanda, Montpellier exulte. Sauf que l’assistant de l’arbitre semble avoir vu Hilton faire action de jeu, ce dont se plaint Mandanda 30 secondes après… But refusé pour Montpellier, Der Zakarian explose de rage et se fait expulser. Décision contestable une nouvelle fois mais cette fois-ci l’arbitre semble avoir vu juste.

Fin de la partie entre les deux équipes qui fait un peu jaser. D’un côté la grosse erreur d’arbitrage en première période de l’arbitre ne contre-balance pas la précision réglementaire en deuxième période. Marseille et Montpellier se quitte sur un score de parité qui n’arrange pas les olympiens. Le MHSC reste pourtant la seule équipe en Ligue 1 à n’avoir pas concédé de défaites face aux équipes du Top 4 cette saison.

LE JOUEUR

Presque à lui seul, il sera parvenu à mettre en émoi la défense parisienne. Ultra réaliste devant le but, l’attaquant Nuno Da Costa a permis à son club, le Racing Club de Strasbourg de chercher un résultat victorieux face aux invincibles du PSG.

©RCSA TWITTER

Auteur de un but et d’une passe décisive. Il est le grand artisan de la défaite parisienne en terre strasbourgeoise. Avec cette réalisation, il porte son total à 4 buts depuis le début de la saison. Très encourageant pour celui qui découvre la Ligue 1.

LES TOPS ET FLOPS

LES RESULTATS

DIJON 3 – 2 BORDEAUX
STRASBOURG 2 – 1 PARIS
LILLE 1 – 0 TOULOUSE
MONACO 1 – 0 ANGERS
NICE 3 – 1 METZ
RENNES 2 – 0 AMIENS
TROYES 0 – 1 GUINGAMP
SAINT-ETIENNE 1 – 1 NANTES
CAEN 1 – 2 LYON
MONTPELLIER 1 – 1 MARSEILLE