Retrouvez tous les mercredi (exceptionnellement le mardi à cause des matchs en semaine) le classement des valeurs mis à jour. Equipe en forme, chute de tension, où votre équipe est-elle située ?

On savait le PSG capable de réaliser des scores fleuves face à des équipes, dites, plus faible. Rennes ou Angers par exemple en avait déjà fait les frais. Mais là, c’est un récital que nous ont offert les parisiens, Neymar en tête. Le brésilien, auteur de 4 buts et 2 pénalty à régaler sur l’ensemble d’un match dominé de la tête, des épaules et d’une bonne partie du buste avec 62% de possession de balle. Paris continue sa très bonne saison à domicile avec une 11ème victoire consécutive sans jamais concéder de nul ou de défaite. Le prochain match face à Lyon pourrait être d’une tout autre physionomie.

Lyon avait à coeur de confirmer sa deuxième place en championnat et de profiter du faux pas de Monaco pour prendre de l’avance sur ses rivaux. Face à Guingamp, l’OL n’a pas compter ses efforts pour parvenir à obtenir une victoire. Avec 60% de possession du ballon, les lyonnais ont dominé leurs adversaires, surtout en deuxième période. Grace à un nouveau but de Fekir (15 réalisations en Ligue 1) et un but de Aouar, Lyon s’assure une belle victoire et trois points précieux dans la course à la Ligue des Champions. Cette rencontre était aussi un moyen de se préparer au choc des lyonnais, dimanche soir, face aux parisiens.

L’OM va bien en ce moment, très bien même. Depuis le retour de la trêve, les marseillais sont parvenus à conserver la bonne dynamique de fin de saison et le jeu offensif de qualité. Bien que mis en difficulté par la défense bien resserrée des strasbourgeois, Marseille va trouver la faille après l’entrée de Clinton N’jie en deuxième période. L’attaquant marseillais parvient à percée la défense adverse et marque 1 but et délivre 1 passe décisive. Une victoire qui rime avec « bonne opération » pour l’Olympique de Marseille qui profite d’une résultat moyen de Monaco pour monter sur le podium.

En difficulté depuis le retour de la trêve hivernale, l’AS Monaco n’a toujours pas confirmé et a tendance à inquiéter. Face à Nice, les monégasques parviennent à ouvrir la marque sur un but entaché d’une main de Diakhaby mais subissent la grinta de Mario Balotelli. Ils devront attendre les dernières minutes de jeu pour trouver Falcao après un coup-franc rapidement joué. Monaco ne perd pas mais ne gagne pas non plus. Avec deux nuls sur leurs deux dernières rencontres, les monégasques ont vu les lyonnais et les marseillais leur passer devant et sortent du podium en Ligue 1. Réaction attendue à Metz.

Ils l’auront pourtant tenu ce résultat. Après être revenu au score et pris l’avantage grâce à l’inévitable Balotelli, les niçois concèdent le point du match nul sur le terrain de Monaco. Un résultat qui peut paraître avantageux pour Nice mais ils auraient sans doute mérité les trois-points au vue de la rencontre et du jeu proposé par Monaco. Avec ce cinquième match consécutif à l’extérieur sans défaite, l’OGC Nice se relance vraiment en Ligue 1 et, au vue de la dynamique actuelle, peut désormais prétendre à la course pour la cinquième place du championnat. Affaire à suivre la semaine prochaine face à l’AS Saint-Etienne.

Après le très bon match du week-end dernier à la maison face à Paris, les nantais arrivaient conquérant en terre toulousaine malgré un effectif remanié. Après une première mi-temps dominé, où Nantes parvient à marquer un but, les jaunes et verts ont reculé. Mis en grande difficulté par l’attaque toulousaine pourtant peu inspiré, les nantais étaient bien loin du niveau de jeu du dernier match et sur une grossière erreur de son gardien de but à la dernière seconde du match, ils concèdent un penalty logique. Mauvais résultat pour les nantais qui auraient pu prendre de l’avance sur Nice.

Face à une équipe qui ne leur réussit pourtant pas, Rennes est parvenu à se déjouer du piège lillois dans les 5 dernières minutes de jeu. Incapable de se montrer dangereux en première période, les rennais accélèrent en deuxième et se provoquent plus d’occasion. Mené au score à la pause, Rennes devra attendre la 85ème minute pour voir le tir de Léa-Siliki tromper Maignan. L’explosion de joie interviendra 3 minutes plus tard avec le but de Andre. En 3 minutes, les rennais auront renversé Lille et mettent un terme à une série de 3 matchs sans défaites. Une série de 3 sans aucun doute.

La meilleure défense du championnat se déplaçait sur le terrain de la deuxième pire attaque et le match a été à l’image de ces deux statistiques. En sortie d’un très bon match face à Monaco, Montpellier attaque bien cette rencontre en marquant un but superbe grâce à Skhiri. Mais ils vont se faire bousculer en seconde période et vont voir les amiénois se faire de plus en plus pressant jusqu’à trouver la faille dans la défense montpelliéraine. Un mauvais résultat pour Montpellier qui avait l’occasion de revenir proche de la sixième place du classement mais qui parvient à réaliser un 6ème matchs sans défaite à l’exterieur consécutif.

Strasbourg aura tout tenter pour accrocher ce point du match nul. Avec une philosophie de jeu basée sur la défense, le RCSA aura essayé de mettre à mal l’attaque marseillaise en jouant un jeu agressif. Philosophie qui a marché jusqu’à la 79 ème minute. Trop tendre dans la conservation du ballon et l’animation offensive, les strasbourgeois ne se seront provoqués que trop peu d’occasion et n’auront tenté que 4 frappes sur l’ensemble de la rencontre. C’est la troisième défaite consécutive de Strasbourg qui doit absolument réagir la semaine prochaine contre Dijon.

Après avoir enchaîné 5 défaites consécutives, les amiénois seront parvenu à réaliser une belle partie de football sur son terrain face à Montpellier. Pourtant dominé en première période, Amiens réagit en deuxième dans un rôle que l’on ne leur connaissait pas (après avoir encaissé un but, Amiens n’a qu’une seule fois obtenu un match nul). Par l’intermédiaire de Konaté, ils arrachent un point du match nul parfait dans leur course au maintien. La semaine prochaine, ils auront encore une fois fort à faire devant leur public face à Guingamp. Une nouvelle défaite pourrait les voir se rapprocher de la relégation.

Impuissant, trop juste techniquement, les dijonnais n’auront eux que leurs yeux pour regarder les parisiens se balader au Parc des Princes. Rapidement étouffé par la justesse offensive du PSG, Dijon n’a pas été à la hauteur et encaisse une défaite par huit buts d’écart, un record en Ligue 1 cette saison. Le DFCO qui peine actuellement en Ligue 1 devient, un peu malgré lui, la pire défense du championnat (41 buts encaissés). Prochain match à l’extérieur face à Strasbourg pour une équipe qui est à la peine en déplacement. Les dijonnais en sont à 5ème défaite à l’exterieur consécutives.

Rien ne va plus du côté de Bordeaux. Après s’être relancé la semaine dernière, les bordelais ont connu une rencontre très compliquée face à Caen. Agissant d’abord en contre, les girondins n’ont jamais trouvé la solution face à la défense caennaise. Tout change en fin de match après le coup de sang de Baysse qui assène un coup de coude à Santini après s’être pris une claque. Expulsion logique et penalty marqué par ce même Santini. Le but en fin de rencontre scelle la victoire caennaise et plonge Bordeaux dans la pénombre. Gourvennec viré, Toulalan remercié, comment va se finir cette saison bordelaise ?

Malgré une bonne maîtrise du ballon, Caen a encore brillé par son inefficacité offensive. La pire attaque de Ligue 1 a montré que son gros chantier était l’attaque cette saison. Un fait de jeu entre Santini et Baysse change tout, suite à l’accrochage entre les deux joueurs, l’arbitre sort un carton rouge pour le bordelais et siffle un penalty pour Caen transformé par Santini. Une sanction des deux joueurs aurait été plus raisonnable car le match bascule définitivement du côté caennais qui s’empare de 10 ème place du classement et termine une série de 6 matchs sans victoire.

Voilà une victoire qui fait un bien fou aux angevins. Après une période très compliquée, le SCO se relance tant bien que mal sur son terrain face à des adversaires directs pour le maintien. Une victoire acquise grâce à l’apport offensif du défenseur Romain Thomas, auteur d’un doublé de la tête sur coup de pied arrêté. Le but en fin de rencontre de Capelle ne fait que scellé la victoire angevine qui se donne un bol d’air frais au classement en sortant de la zone de relégation. Le déplacement à Rennes la semaine prochaine pourrait cependant être tout autre pour les angevins qui tenteront de capitaliser sur cette victoire.

La bonne série de 6 matchs sans défaite des guingampais s’arrête lors du match face à Lyon. Plutôt agressif et audacieux en première période, l’En Avant Guingamp a sombré en deuxième et a laissé place à la fébrilité, surtout en défense. Incapable de produire des actions dangereuses dans la partie de terrain adverse, Guingamp s’incline logiquement face à une formation lyonnaise bien décidée à ne pas laisser passer cette rencontre. Programmé face à Amiens lors de la prochaine journée, Guingamp doit réagir et faire le plein de points pour tenter de remettre la marche en avant.

Après avoir gagné son premier match depuis longtemps la semaine dernière, les lillois pensaient tenir un bon résultat face à Rennes à domicile. Tout s’est joué en 3 minutes. Le LOSC avait pourtant facilement dominé la première période en se montrant plus réaliste que leurs adversaires dans les 30 derniers metres. Mais en seconde, les lillois se sont fait pousser dans leurs retranchements par Rennes et ont craqué en fin de rencontre à l’image de Mike Meignan, pas innocent sur les deux buts encaissés. Une défaite qui remet un coup derrière la tête de Lille qui doit faire le plein face à Troyes.

En grande panne d’efficacité à l’extérieur, les troyens se déplaçaient sur le terrain des angevins, adversaires directs de l’ESTAC pour le maintien. Les problèmes défensifs des troyens se confirment rapidement et Angers parvient à virer en tête à la pause. Malgré la réduction du score, Troyes sera dominé par le SCO et s’incline donc logiquement. Un mauvais résultat pour Troyes qui concédé une 6ème défaite consécutive à l’exterieur et qui dégringole à la 18 ème place du barragiste. Avec la réception de Lille la semaine prochaine une réaction troyenne est inévitable s’ils veulent lutter pour le maintien.

Que ce résultat fut laborieux mais qu’il fait du bien à la formation de Pascal Dupraz. Mis en difficulté en première période par Nantes, Toulouse parvient à réagir en deuxième mi-temps mais, à l’image de son match face à Saint-Etienne, ne trouve pas de solution en attaque. Les toulousains doivent, encore une fois, s’en remettre à un penalty sifflé dans les dernières minutes du match pour marquer et parviennent à égaliser face à Nantes. Un point synonyme d’air pour Toulouse qui voit le FC Metz revenir vers eux en trombe. Sans un bon résultat la semaine prochaine, ils pourraient compter 4 points sur le premier non relégable.

Carton plein pour Metz qui conserve sa très bonne dynamique des semaines prétendantes lors de la réception de Saint-Etienne. En prenant très rapidement deux buts d’avance, les messins ont été une nouvelle fois héroïque et grappille semaine après semaine des places au classement. Avec cette victoire 3 à 0, le FC Metz prend trois points précieux dans la course au maintien et enchaîne ainsi un cinquième match sans défaite. Malheureusement, le déplacement en terre monégasque le week-ed prochain pourrait voir la série se stopper et ce malgré la confiance engrangée ces dernières semaines.

Malgré l’arrivée de M’Vila positionné devant la défense, les problèmes défensifs de Saint-Etienne sont toujours un grand chantier que personne ne semble en mesure de changer. Avec deux buts encaissés en 2 minutes dans le premier quart d’heure, les verts retombent dans leurs travers et, malgré la possession du ballon, ne parviennent pas à se ressaisir pour se défendre face à la vaillante équipe de Metz. La fin de match brouillonne des stéphanois ne fait que montrer les errances au sein de cette équipe et le manque de confiance qui irrigue ses rangs. Longue sera la fin de saison.